Un trophée pour le passage du jardin des Etangs Gobert

PassagePaysage
La 2e édition des Trophées de la Mobilité s'est tenue au début du mois de juillet. L'un d'eux a été décerné au passage du jardin des Etangs Gobert, aménagé par le paysagiste Michel Desvigne et l'architecte plasticienne Inessa Hansch, entre la Gare Versailles-Chantiers et le Quartier Saint-Louis.

Depuis septembre 2013, les usagers de la gare Versailles-Chantiers (la 2e plus grande gare d’Ile de France pour le nombre de voyageurs : 64 000 par jour, en moyenne) peuvent, durant les beaux jours, attendre leur train en flânant dans le jardin tout proche des Etangs Gobert, jardin qui était encore, il y a peu, à l’état de friche, malgré sa richesse patrimoniale (s’y trouvent les anciens réservoirs d’eau du Château de Versailles en jardin public). Les plus pressés peuvent, eux, le traverser pour se rendre au (ou venir du) quartier Saint-Louis.

Ce passage paysager et urbain a été conçu par le paysagiste Michel Desvigne (consultant de la ville de Versailles et mandataire du groupement d’architectes et d’urbanistes du projet de Paris-Saclay) et l’architecte plasticienne Inessa Hansch. Il vient de se voir décerner un « Trophée de la Mobilité », dans la catégorie « espace public – Aménager ma ville pour les piétons ».

Pour mémoire, ces Trophées, remis le 3 juillet dernier, ont vocation à valoriser « des projets exemplaires réalisés dans le domaine des transports et de la mobilité sur le territoire francilien et dont les objectifs sont conformés aux enjeux définis dans le Plan de déplacements urbains de la Région Ile-de-France (PDUIF). » Des objectifs auxquels répondait bien ce passage, conçu comme « une maille nouvelle du réseau piétonnier de la ville de Versailles, dans le cadre d’une stratégie globale sur le territoire visant à faire progresser la pratique des circulations douces ». Ajoutons que sa création s’inscrit dans le vaste projet de reconversion de l’ensemble de la friche ferroviaire en un pôle d’échange multimodale (et une opération immobilière, qui prévoit la construction de 40 000 m2 de logements, de bureaux et la reconversion d’une ancienne halle ferroviaire en salle de spectacle).

En attendant de pouvoir le traverser ou y flâner, on peut s’en faire une première idée à travers le film du projet, visionnable sur YouTube (pour y accéder, cliquer ici). Pour notre part, on peut témoigner de la réussite de cet aménagement (que l’on a visité à l’occasion d’un passage à Versailles pour assister au Solar Decathlon) et même, serait-on tenté d’ajouer, de la prouesse réalisée au vu, cette fois, de ce que nous avions pu en apercevoir, lors de la visite de chantier qui avait été proposée en juillet 2013, à l’occasion des Rencontres Le Nôtre (organisées pour la célébration du 400e anniversaire de la naissance du célèbre « jardinier du Roi »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>