Artscienfactory Days à la Ferme des Granges

La Ferme des Granges à Palaiseau
La Ferme des Granges à Palaiseau
Du 14 au 29 novembre 2012, la Ferme des Granges accueille les expositions de la nouvelle édition d’Artciencefactory Days. Bref retour sur l’histoire millénaire de ce site…

Les archives les plus anciennes dont on dispose sur cette ferme remonte à… 1090. Cette année-là, les chanoines de Saint-Victor-de-Paris reçurent du doyen de Châtenay, l’autorisation de prélever une dîme sur les Granges. En 1163, le Pape Alexandre III en personne en confirme par une bulle l’appartenance à l’Abbaye de Ste Geneviève. Au fil des siècles, le domaine s’enrichit d’arpents et de bâtiments. En 1688, sous le règne du Roi Soleil, la métairie comprend en plus d’une grange, une maison, une étable, un jardin et une pâture. Elle aurait même accueilli les « goûteurs du Roi » :  des jardiniers et cuisiniers en charge de cultiver les potagers et vergers destinés à nourrir la cour à Versailles située à quelques kilomètres de là.

Pour connaître la suite de cette histoire mouvementée (notamment durant la Révolution), on invite le lecteur à se reporter au chapitre qu’y consacre l’association « A la découverte du Plateau de Palaiseau » dans son bulletin sur le « Parcours découverte de l’histoire du plateau » (voir la rencontre avec Anick Mellina publiée sur le site).

Voilà pour quelques repères chronologiques. Pour une localisation cartographique, rappelons que ladite ferme se stue sur la Route de Saclay, dans un secteur en pleine évolution (puisqu’appelé à accueillir le futur écoquartier Camille Claudel) ou en coordonnées GPS : à la latitude 48.7168587 et la longitude : 2.2352675.

De cartographie, il en sera justement question au cours de ces quinze jours, mais une cartographie pas comme les autres, et de surcroît au pluriel : cette nouvelle édition se propose en effet d’explorer le territoire de la Communauté d’agglomération du Plateau de Saclay, à travers des installations artistiques et scientifiques qui en renouvellent la conception pour restituer le territoire dans sa dimension sensible. Au menu ou, comme on voudra, à la carte : pas moins de cinq artistes de différents horizons exposeront leur travail : l’écrivain François Bon, spécialiste de l’écriture numérique ; Sylvain Gouraud qui a développé une méthode d’enquête photographique originale ; le « jardinier » Gilles Clément ; le journaliste scientifique Axel Villard-Faure ; le physicien, spécialiste de la mécanique des fluides Jean-Marc Chomaz ; enfin, l’architecte plasticien Antoine Vialle. Pour certains en résidence sur le Plateau, ces artistes et chercheurs ont pris le temps d’arpenter le territoire seul ou avec des habitants, pour inviter à y poser un autre regard. Au programme également : des ateliers où tout un chacun pourra élaborer sa propre vision cartographique.

Pour plus d’informations, se rendre sur le site d’Artsciencefactory.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>