« En tant que directeur de l’innovation, je me dois d’être ouvert ». Rencontre avec Jean-Luc Baraffe

IconoSEGULA18-2Paysage
Le 24 mai dernier, se déroulait à l'Institut Photovoltaïque d'Ile-de-France (IPVF), la 5e réunion des responsables de l’innovation de l’écosystème Paris-Saclay. En voici un premier écho à travers le témoignage du Directeur de la recherche et de l’innovation du groupe d’ingénierie SEGULA Technologies.

- Qu’est-ce qui vous a motivé à participer à cette 5e réunion des responsables d’innovation, proposée par l’EPA Paris-Saclay ?

IconoSEGULA18PaysageSEGULA Technologies est une société d’ingénierie qui travaille déjà, depuis de longues années, avec des clients industriels majeurs., tous présents dans l’écosystème de Paris-Saclay. En tant que directeur de la recherche et de l’innovation, je me dois d’être ouvert, d’aller à la rencontre d’autres partenaires potentiels – entreprises, centres de recherche, start-up – aujourd’hui plus que jamais à l’heure de l’open innovation. Ce genre de réunion m’offre l’opportunité d’identifier des interlocuteurs.

- Est-ce la première fois que vous y participez ?

Non. J’assiste à ces réunions avec assiduité. En plus d’identifier des partenaires possibles, ce genre de réunion permet aussi de faire un point sur des projets en cours comme celui autour de la mobilité, à Paris-Saclay, Move In Saclay , dans lequel nous sommes engagés.

- Avez-vous le sentiment de voir émerger, au fil de ces réunions, une communauté des responsables de l’innovation de Paris-Saclay ?

Oui, indéniablement, et il suffit de voir l’affluence que connaissent ces réunions et les acteurs de renom qu’elles sont capables de faire venir, pour s’en convaincre. Je ne vois pas d’autres types d’événement qui nous permettent de nous retrouver ainsi, entre responsables de l’innovation, pour traiter de nos problématiques. C’est quelque chose… de novateur !

- Le principe de ces réunions est d’être itinérantes. Nous sommes aujourd’hui à l’IPVF. La prochaine se déroulera ailleurs. Est-ce aussi cela qui vous motive ? Vous-même pourriez-vous en accueillir une ?

(Rire) Les capacités d’accueil de l’IPVF sont vraiment parfaites pour ces événements, mais nous pouvons bien sur y réfléchir !

- Ce serait au demeurant l’occasion de rappeler que cette ville fait partie de du périmètre de l’OIN et donc de l’écosystème…

Oui, et c’est quelque chose qu’on a peut-être tendance à oublier. Une réunion organisée à Trappes serait l’occasion de le rappeler et d’en faire aussi découvrir son fort potentiel. Je précise que c’est une ville accessible aussi bien en voiture que par les transports en commun !

A lire aussi l’entretien avec Eric Lacombe, responsable des partenariats d’innovation avec les écosystèmes en France chez Nokia Bell Labs (pour y accéder, cliquer ici).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>