Un workshop autour du PROTO 204

Proto204-Paysage
Jeudi 12 décembre dernier, les partenaires du PROTO 204 organisaient un workshop autour de ce futur lieu collaboratif de Paris-Saclay, qui doit ouvrir l’an prochain. Au menu des échanges, en forme de brainstorming : sa programmation, son positionnement et la cartographie des acteurs susceptibles de participer à l’aventure.

Le PROTO 204 est appelé à être le lieu collaboratif de Paris-Saclay. A travers des événementiels, des conférences, des expositions et autres workshops, on pourra notamment y découvrir les prototypes de produits et services conçus par des start-upers de Paris-Saclay (d’où son nom, le chiffre renvoyant au numéro du bâtiment du Campus de l’Université Paris-Sud, qu’il occupera). Le projet, qui doit voir le jour en début d’année prochaine, suscite un intérêt croissant, à en juger par l’intensité et la convivialité des échanges qui se sont déroulés dans le cadre du workshop organisé ce jeudi 12 décembre, à l’initiative de Ronan James (porteur du projet au sein de l’EPPS) et des partenaires : la Fondation de Coopération Scientifique (FCS) Campus Paris-Saclay, à travers notamment la Diagonale, et la Start-up Umaps de Nicolas Loubet.

Pas moins d’une trentaine de personnes de Paris-Saclay et de « Paris-Tout court » (selon l’heureuse formule de Ronan James) avaient répondu présent, en plus des représentants des institutions partenaires : des designers, des praticiens de l’économie collaborative (Diana Filippova et Arthur de Grave de Oui Share), des chercheurs (dont Julien Bobroff, du Laboratoire de Physique des Solides, LPS/PSUD), des étudiants (Paris-Saclay Côté Etudiant) et des doctorants (Angéline Gilson, impliquée dans CURIOSITas) des représentants d’institutions, des entrepreneurs,… A signaler parmi les « institutions » (au sens de lieux devenus « incontournables » de Paris-Saclay) : le « 503 », le lieu emblématique de l’entrepreneuriat innovant, représenté par Frédéric Capmas, responsable de la Filière Innovation-Entrepreneurs de l’Institut d’Optique.

Bref, un panel qui rappelait s’il en était besoin combien le Plateau de Saclay est déjà riche d’initiatives, sachant bousculer les frontières entre sciences, arts, design, entrepreneuriat… Comme Ronan a eu l’occasion de le rappeler, la vocation du PROTO 204 n’est pas de se substituer à aucune d’elles, mais, au contraire, être un lieu de rencontres et d’échanges, au service de la créativité et de l’innovation. Les séances de brainstorming portaient d’ailleurs sur son positionnement et la cartographie des acteurs existant sur le Plateau et ses Vallées (ainsi que sur sa programmation). Preuve qu’il fait déjà œuvre utile à travers ne serait-ce que ses workshops, plusieurs des participants réunis ce-jour-là ne se connaissaient pas si ce n’est de réputation.

Pour faire plus ample connaissance avec Ronan James, nous renvoyons à l’entretien qu’il a accordé à « Cétici », le blog de Patricia Delplanque.

Mots clés :
1 commentaire à cet article
  1. Ping : Retour sur le deuxième workshop du PROTO204 | Paris-Saclay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>