Un campus résidentiel sur la frange Sud du plateau

campusresidentielpays

L’impulsion du plan campus

 

L’aménagement de la frange sud du plateau de Saclay est structuré autour des établissements amenés à s’implanter dans le cadre du Plan Campus. La relocalisation d’une grande partie de l’Université Paris Sud et l’arrivée de sept nouveaux établissements (ENS Cachan, ENSAE ParisTech, AgroParisTech/INRA, Institut Telecom, l’École Centrale de Paris, l’ENSTA ParisTech et Mines ParisTech) nécessitent un d’aménagement d’ensemble.

Principe d'implantation des établissements scientifiques et de recherche

Il s’agit, en effet, d’éviter les implantations isolées et consommatrices d’espace qui ont jusqu’ici marqué le plateau et de permettre le brassage entre étudiants et chercheurs des différents établissements. Ces établissements rejoindront, ceux, nombreux, d’ores et déjà implantés (l’Ecole Polytechnique,Supélec , l’Université Paris-Sud, l’Institut d’Optique …) formant ainsi au cœur de Paris-Saclay un des plus importants campus européens.

La Fondation de coopération scientifique élabore la stratégie scientifique commune aux 23 établissements d’enseignement et de recherche et travaille, étroitement avec l’EPPS. Bien relié à la ville existante, ce campus organisé autour de quartiers compacts s’intègrera dans un environnement paysager.

Vers un parc-campus paysager

 

La proposition consiste à mettre en valeur le paysage existant, ses coteaux boisés et ses vallons afin d’y intégrer les infrastructures (routes, pistes cyclables, réseaux hydrauliques…) nécessaires au projet. Il s’agit également de travailler sur un traitement des lisières entre les espaces urbanisés du quartier et les vastes espaces agricoles, permettant d’accueillir de nouveaux usages.

Ameliorer les mobilités

 

2015 - première phase du projet

Le territoire souffre actuellement d’un déficit en matière de transports en commun qui sera corrigé dans le cadre du projet. Améliorer l’existant, en particulier le RER B, est une priorité.

Le STIF travaille en collaboration avec les collectivités et l’Etablissement public Paris-Saclay au prolongement jusqu’au Christ de Saclay du transport en site propre qui relie aujourd’hui la gare de Massy-Palaiseau à l’Ecole Polytechnique.

Ce TCSP offrira ainsi une desserte interne efficace du campus et une accessibilité au réseau francilien. L’aménagement est pensé en articulation avec ce tracé, qui sera accompagné d’une nouvelle piste cyclable.

Toutes les liaisons douces sont intégrées à la réflexion d’aménagement, tout comme les évolutions du réseau routier de desserte. A terme, l’arrivée du métro automatique et sa connexion au réseau local, permettra d’améliorer à la fois la relation avec Paris et la circulation vers les autres parties du territoire de Paris-Saclay.

Des quartiers mixtes, compacts et confortables

 

Les hypothèses d’aménagement font le pari de la compacité pour éviter l’étalement et la consommation excessive des surfaces agricoles. Le campus doit prendre la forme de plusieurs quartiers mixtes conçus pour les piétons, sur des emprises déjà urbanisées qui seront améliorées et densifiées. Ils se développeront à l’Ecole polytechnique, à Corbeville et au Moulon. Des liaisons fluides et rapides entre ses pôles assureront l’unité du campus.

L’animation de ces quartiers viendra de la présence conjointe d’établissements d’enseignement, d’entreprises, d’équipements, de logements et de services. La compacité permettra de s’y déplacer à pied ou en vélo et garantira des interactions plus riches et vivantes entre étudiants, chercheurs, sans oublier les habitants de la vallée qui y trouveront leur place.

 

Les commentaires sont fermés.