Traduire en temps réel : la solution NEUROWIDE. Entretien avec Jérôme Poccard

IconoJeromePoccardPaysage
Nouvel écho à l’Incubcelebration qui s’est déroulé le 12 décembre dernier, à travers le témoignage du président et fondateur de VIADWISE, qui a mis au point l’application utilisée lors de l’édition 2019 de TEDx Saclay pour une traduction simultanée des intervenants.

- Si vous deviez pitcher VIADWISE ?

VIADWISE est une agence conseil en services numériques hybrides, destinée à aider les organisations à engager leur transformation digitale et à s’adapter aux bouleversements induits par l’économie numérique.

- Un vaste programme, s’il en est…

C’est effectivement un vaste programme, dans lequel je m’engage en mettant à profit mon expérience professionnelle acquise dans les industries culturelles, notamment celles du monde musical, dont j’ai aidé à opérer la transition digitale, justement.

IconoJeromePoccard2. IMG_8255- Monde musical que vous avez quitté pour celui de la traduction, donc ?

Non pas exactement, la traduction est un de mes domaines d’activité. Je l’ai investi avec un associé, en mettant au point la solution NEUROWIDE, qui permet à un public d’accéder à la transcription (dans la langue de l’orateur) et à la traduction simultanée d’une conférence, via un smartphone notamment. Une solution que nous avons testée pour la première fois lors de l’édition 2019 de TEDx Saclay, à l’Opéra de Massy et sur les quinze lieux qui la retransmettaient en direct, dont deux à l’étranger (en Roumanie et au Sénégal), avec HDVN pour partenaire dans cette opération. Pour le public présent à l’Opéra, il suffisait de flasher un QR-code de façon à accéder à la traduction et à la transcription sur son smartphone. Pour celui des autres sites, il pouvait suivre la retransmission en live avec la traduction incrustée en sous-titrage dans les images vidéos.

- Quelles compétences avez-vous dû mobiliser pour mettre au point cette solution ?

Des compétences à la fois en captation et traitement du son, ainsi qu’en intelligence artificielle NLP (pour du traitement du langage naturel), de façon à pouvoir opérer une transcription des paroles de l’orateur, ce qui peut être très utile pour rendre accessible un événement ou un discours aux personnes malentendantes, et puis dans une langue étrangère pour élargir encore l’audience.

- Qu’est ce qui vous a prédisposé à vous lancer dans ce domaine en particulier ?

C’est, tout d’abord, l’attrait pour l’innovation, les nouveaux usages et ce que la technologie peut mettre à notre service pour rendre accessible la connaissance et la culture. J’ai fait mes études supérieures à l’université de Nancy 2 jusqu’à une maîtrise MIAGE Systèmes d’information / IT en travaillant aussi à l’époque dans un centre de recherche en IT et traitement du langage. Puis j’ai entamé ma carrière professionnelle, à partir des années 90, dans les industries culturelles, ainsi que je vous le disais, entre l’IT traditionnelle et l’IT Digitale. Quinze ans durant, j’ai activement participé à la transformation digitale d’Universal Music Group en développant, avec mes équipes, des applications et des plateformes numériques en réponse aux nouvelles orientations stratégiques du groupe et aux usages de la musique en streaming.

- L’entretien se déroule à la Terrasse Discovery +x, à l’occasion d’Incubcelebration. Qu’est ce qui vous y a conduit ?

J’y suis venu à un double titre. D’abord, comme coworker de la Terrasse Discovery +x. Ensuite, j’ai pour projet de créer une structure dédiée au développement de la solution NEUROWIDE. Je m’informe donc sur les dispositifs existant dans l’accompagnement des start-up, dont les incubateurs. Naturellement, je pense à IncubAlliance dont j’ai déjà rencontré le directeur, Philippe Moreau (dans le cadre du programme entrepreneurial de l’ENSTA ParisTech). C’est le second motif de ma présence ici.

- Qu’en est il de l’écosystème de Paris-Saclay ? Fait-il sens pour vous ?

Oui. J’ai commencé à l’appréhender, il y a un peu plus d’un an. Mon sentiment, c’est que c’est un écosystème, qui se cherche encore, et dont l’histoire reste à écrire, mais qui est déjà très riche d’acteurs animés d’un esprit d’ouverture, ce qui le rend propice à de vraies rencontres. A cet égard, TEDx Saclay en constitue un événement emblématique : il contribue à en fédérer les acteurs, de quelque horizon qu’ils soient (chercheurs, innovateurs, investisseurs…) en y mettant une belle énergie, ainsi qu’on a pu le voir lors de la dernière édition, le 28 novembre dernier. Je remercie d’ailleurs Assya et Christian Van Gysel de m’avoir accordé leur confiance pour une première expérimentation de notre solution, à grande échelle.

- Comment s’est faite la rencontre avec eux ?

De manière fortuite. Résidant dans une commune située en périphérie de la Communauté d’agglomération Paris-Saclay, je ne reçois pas le magazine édité par celle-ci. C’est ma femme qui travaille dans une commune du Plateau de Saclay, qui, un jour, m’en a rapporté des exemplaires. Un des numéros annonçait l’édition 2018 de TEDx Saclay. Or, il se trouve que je suis fan des conférences TED. J’ai donc aussitôt cherché à prendre contact avec Assya et Christian Van Gysel J’ai commencé par assister aux réunions iConnecteurs avant de rejoindre le réseau à la toute fin de la 4e édition, à laquelle j’avais assisté. Très vite, mes échanges avec Christian ont permis d’imaginer ce dispositif de traduction en temps réel car de manière concomitante, je cherchais aussi à créer un service simple de diffusion et d’accès à la connaissance. C’est ainsi que je me suis impliqué dans cette 5e édition de TEDx Saclay, et que je me retrouve, maintenant, à échanger avec vous pour les besoins de votre média, que je découvre par la même occasion !

Pour en savoir plus sur NEUROWIDE, cliquer ici.

A lire aussi l’entretien avec Valérian Giesz, cofondateur de Quandela et lauréat du Grand Prix IncubAlliance 2019 (pour y accéder, cliquer ici).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>