Résultats de l’appel à idées TEDx Saclay 2016. Entretien avec Assya Van Gysel

TedXAssyaPaysage
Le 16 juin dernier, se déroulait au PROTO204, devant plus d’une cinquantaine de personnes, la sélection de deux des intervenants de la prochaine édition de TEDx Saclay, sur la base d'un appel à idées. En voici un premier écho à travers le témoignage d’Assya Van Gysel, qui revient sur les motifs de cette démarche.

- Pourquoi avoir procédé au recrutement de deux intervenants de la prochaine édition de TEDx Saclay à travers un appel à idées ?

L’an passé, nous avions disposé de peu de temps pour organiser la première édition de TEDx Saclay. Pour mémoire, l’idée nous était venue en avril, soit à peine six mois avant sa programmation. Pour établir une liste d’une dizaine d’intervenants, nous n’avions pas eu d’autre choix que de les sélectionner directement, en mettant à profit des rencontres fortuites. Pour la préparation de cette seconde édition, nous disposions de plus de temps et souhaitions le mettre à profit pour lancer un appel à idées, donc, avec l’espoir de susciter des candidatures de personnes auxquelles nous n’aurions pas pensé ou qui n’auraient pas pensé d’elles-mêmes à candidater au TEDx Saclay. L’objectif étant de donner à quiconque ayant une idée novatrice la possibilité de la partager, qu’il soit entrepreneur/chercheur ou pas.

- Votre appel à idées a-t-il été entendu ?

Oui, manifestement. Nous avons reçu pas moins de 25 dossiers qui ont fait l’objet d’une présélection. Le résultat, c’est la quinzaine de personnes que vous venez d’entendre. Mais avant d’en venir aux résultats, je tiens à souligner l’intérêt de l’ensemble de la démarche qui est déjà en soi une manière de faire connaître des idées innovantes et de jeter des passerelles. Je pense en particulier à l’opportunité, qui a été donnée à ce vitrier de livrer sa vision du trans-humanisme et qu’aucun TEDx n’aurait songé solliciter a priori.

- Comment ces personnes ont-elles été informées de votre initiative ?

Nous avions communiqué à travers notre site et les réseaux sociaux. Mais nous voulions aussi toucher des personnes qui ne sont pas forcément familiarisées avec ceux-ci. Nous avons fait une campagne d’affichage en réalisant un test pilote avec la ville d’Orsay. L’an passé, son équipe de la communication avait relayé l’information et rendu compte de l’événement avec enthousiasme. Cette année, elle a voulu aller plus loin en nous aidant à élaborer l’affiche de l’appel à idées, qu’elle a ensuite disposée dans plusieurs emplacements visibles de la ville. L’effet a été immédiat : beaucoup de personnes ont ainsi eu connaissance de notre initiative. Mais nous avons aussi bénéficié de ce que j’aime appeler…

…. des synchronicités !

(Rire). C’est bien cela ! Un exemple, parmi d’autres : Andrei Klochko [l'un des deux lauréats avec Pauline Maisonnasse], que j’avais rencontré, ici même, à l’occasion des deux ans du PROTO204 [voir l'entretien qu'il nous a accordé ; mise en ligne prochaine]. Je lui avais demandé ce qu’il faisait dans la vie. Il m’a aussitôt pitché le concept de sa start-up, en passe de révolutionner les conditions de stockage de l’énergie, ni plus ni moins. Il l’avait fait de manière si spontanée qu’il avait même été meilleur que ce soir (rire). Il avait entendu parlé de TEDx Saclay, mais pensait qu’il était trop tard pour candidater. Sans cette rencontre fortuite – cette synchronicité, si vous voulez – il n’aurait pas pensé à se présenter ni moi à le solliciter.

- Comment avez vous procédé à la présélection des 15 candidats qui se sont succédé ?

Je tiens à remercier tout particulièrement Bertrand Marquet, qui a coordonné cet appel à idées [pour en savoir plus, cliquer ici], ainsi que tous nos I-Connecteurs, des personnes de différents horizons disciplinaires ou professionnels, mais tous acteurs de Paris-Saclay [pour en connaître la liste, cliquer ici], que nous avons réunis au cours d’une demi journée pour examiner les dossiers. Un moment d’intenses échanges, qui ont été l’occasion d’engager des réflexions de fond, de prendre aussi la mesure de la richesse insoupçonnée des centres d’intérêt des uns et des autres.

- Un mot sur ces quinze candidats ?

Je tien d’abord à leur tirer mon chapeau. Intervenir, comme ça, trois minutes top chrono, devant un public, ce n’est pas évident, même quand on est un chercheur ou un enseignant. Les lauréats bénéficieront d’un coaching. Mais pour cette sélection, chacun y est allé en se préparant chacun de son côté. Je leur suis reconnaissante d’avoir aussi bien jouer le jeu. Tous y sont allés avec le cœur, conscients de l’enjeu. Personnellement, j’ai eu du mal à en distinguer trois [ comme il était demandé de le faire]. Il m’a déjà fallu beaucoup d’effort pour en distinguer une demi-douzaine.

- Pourquoi le choix du PROTO204 pour cette sélection ?

Parce que c’est un lieu de connexion où l’on peut tester ses idées ! Notre appel était déjà en soi un test. Il n’était pas dit que nous le ferions tous les ans. Au vu des résultats, c’est désormais probable. Et puis, souvenez-vous, c’est-là que la thématique de l’an passé (Les lumières), a germé [ pour en savoir plus, cliquer ici].

- Et la suite ?

Tout d’abord, nous sommes heureux de tenir un stand le 5 Juillet prochain dans le cadre de Paris-Saclay Connexion 2016 (pour en savoir plus, cliquer ici). Ensuite, je suis en mesure d’annoncer des surprises cet été, jusqu’au mois de septembre. J’en profite pour remercier toute l’équipe d’organisation TEDx Saclay et notamment les personnes, qui sont venues renforcer notre équipe de communication. Une nouvelle équipe très dynamique et dont je suis tout simplement fière. Bien sûr, pour finir, rendez-vous le 30 novembre, jour de programmation du prochain TEDx Saclay avec une dizaine d’intervenants dont huit déjà sélectionnés en comptant nos deux lauréats de l’appel à idées…

- A savoir…

Je me doutais bien que vous me poseriez la question…

- Vous livrerez bien un scoop au Média Paris-Saclay ?

(Rire) Non, inutile d’insister !

Suite de nos échos à travers le témoignage de Pauline Maisonnasse, une des deux personnes sélectionnées (pour y accéder, cliquer ici) avec Andreï Klochko, second lauréat (cliquer ici) et Saranne Peythieu, une des nouvelles bénévoles de l’équipe  (cliquer ici).

3 commentaires à cet article
  1. Ping : Mon TEDx Saclay en 180 secondes. Entretien avec Pauline Maisonnasse | Paris-Saclay

  2. Ping : Stockage d’énergie, une solution qui ne manque pas d’air. Entretien avec Andreï Klochko | Paris-Saclay

  3. Ping : Rencontre avec Saranne Peythieu | Paris-Saclay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>