Quand des acteurs de Paris-Saclay s’affrontent… autour d’un ballon

Article Foot Paysage
En octobre dernier, l’équipe de Foot de l’EPPS se hissait en demi finale d’un tournoi organisé par l’Uban Foot. Un résultat prometteur dans la perspective de la ligue programmée prochainement, avec une organisation plus ambitieuse.

Une fois n’est pas coutume, c’est à l’EPPS auquel nous consacrons un article et plus spécifiquement à son équipe de foot. Car l’établissement public a, depuis plus d’une année, une équipe de foot ! Alors que les Bleus ne sont pas encore qualifiés en phase finale de la prochaine coupe du monde, elle, a su se hisser en demi finale d’un tournoi organisé au mois d’octobre dernier avant de se faire éliminer (par le vainqueur) puis de perdre la petite finale, mais avec les honneurs (par une séance de tirs au but). C’était le 18 octobre dernier. « Nous avons fini premier de notre poule, sans la moindre défaite (deux victoires et un match nul) », tient à souligner Alexandre Humann, à l’initiative de la constitution de l’équipe, avec son collègue de l’informatique, Hemza Berrahou. Rendons cependant justice à l’équipe qui a emporté ce tournoi : PSA 2 (une des deux équipes constituées par le personnel du centre de recherche de Vélizy du constructeur automobile), qui avait déjà remporté le tournoi.

Un concept pour salariés contraints par le temps

N’en déplaise aux deux personnes susmentionnées, Alexandre et Hemza, nous devons cependant à la vérité de ramener cet exploit à de justes proportions. D’abord, l’équipe en question est constituée d’amateurs, qui ont pris goût de se retrouver pour taquiner la balle, pendant l’heure du repas. Elle n’a pour l’heure rien d’officiel. Lors du tournoi, ses joueurs arboraient d’ailleurs une chasuble verte, tout ce qu’il y a de plus anonyme. Et puis le tournoi en question, qui n’en était qu’à sa première édition, relève des « tournois du midi » organisés par le réseau Urban Foot, un concept importé des Etats-Unis, qui dispose d’un terrain situé près du bâtiment 500 de Paris-Sud. Chaque équipe se compose d’un goal et de… quatre autres joueurs de champ (avec possibilité de procéder à autant de remplacements qu’elle le souhaite). Pour tenir compte des contraintes horaires des salariés, le tournoi se déroule lors d’une seule journée, à l’heure du déjeuner, les matchs ne durant que dix minutes sans pause. Pour sa première édition, il ne réussissait que huit équipes réparties en deux poules éliminatoires. Outre celle de l’EPPS et les 2 équipes de PSA, des équipes d’autres entreprises ou d’organismes de recherche (dont le Synchroton qui en compte également deux).

De nouvelles ambitions

Cependant, dès l’année prochaine, l’événement va prendre une autre ampleur. Le tournoi du midi va céder la place à l’ « UrbanLeague du Midi ». Les matches, explique Alexandre, seront organisés sur plusieurs journées, le mardi entre 12 et 13 h, et seront d’une durée de deux fois 25 minutes. Des matchs plus physiques, donc. Sans compter une gestion plus difficile des emplois du temps. « On aura donc besoin de remplaçants », annonce Alexandre. Avis aux « amateurs ».

Si la ligue se limitera à six équipes, une présélection permettra d’ouvrir le tournoi à d’autres entreprises, organismes ou institutions qui le souhaitent. D’ores et déjà, l’équipe de l’EPPS s’est portée candidate. Reste à trouver les financements : les 500 euros de frais d’inscription par équipe (contre 70 pour le tournoi du midi). Une somme qu’Alexandre considère raisonnable, rapportée à la durée de location du terrain. Urban foot a tout prévu en s’associant au site leetchi.com, spécialisé dans la constitution de cagnottes en ligne (pour le financement d’un cadeau, d’un événement, etc.). L’équipe qui sera tirée au sort verra en outre sa saison et son équipement pris en charge.

Alexandre ne désespère pas d’arborer un maillot floqué aux couleurs de l’EPPS. Ce qui le motive d’autant plus à remporter le tournoi : l’équipe gagnante se verra offrir un jeu de maillots personnalisés. Habitué à manager des équipes sportives, y compris en sport mécanique, il se dit confiant. « Notre équipe compte de très bons joueurs ! » Dont lui-même qui a une longue expérience des cages : il été gardien en équipe régionale U20. Voilà PSA 2 et les autres prétendants au titre 2014 prévenus.

Les dates de cette UrbanLeague seront prochainement annoncées. On ne manquera pas de vous en informer. De même que le résultat, surtout s’il se traduit par un gain de maillots pour Alexandre et son équipe… Et qui sait si, de simple moment de distraction, ce tournoi ne finira pas par s’imposer comme un moyen d’affirmer un peu plus l’identité d’un territoire qui se cherche encore ? C’est en tout cas tout le mal qu’on lui souhaite.

Légendes des photos en Une : l’ensemble des équipes en compétition (photo grand format) ; l’équipe PSA 2, qui a a remporté le tournoi (photo petit format).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>