Premiers paniers de Cocagne made in Ferme du Limon

Le Jardin de Cocagne qui a élu domicile l'an passé à la Ferme du Limon annonce la commercialisation de ses premiers paniers, ce jeudi 19 septembre.

Souvenez-vous : l’automne dernier, nous rendions compte de l’installation d’un Jardin de Cocagne (le 121e du réseau constitué à partir de 1991) à la Ferme du Limon (Vauhallan), à travers les portraits de son directeur, Hugo Da Silva (cliquer ici) et de Jean-Guy Henckel, le fondateur du Réseau Cocagne (cliquer ici). Pour mémoire, ces jardins ont pour vocation de commercialiser par abonnement, dans la logique des circuits courts, des paniers de fruits et légumes bio, produits par des personnes en insertion économique.

Ce jardin a manifestement poursuivi son petit bonhomme de chemin. L’équipe annonce la distribution de ses premiers paniers, à compter de jeudi 19 septembre, à la Ferme du Limon. Par la suite, elle aura lieu tous les jeudi de 16h à 19h. Pour en bénéficier, il suffit d’adhérer à l’association et de s’engager sur six mois ou un an.

Pour plus d’info : 01 69 41 37 94 ou jardindecocagnedelimon@paris-cocagne.org

3 commentaires à cet article
  1. Ping : Premiers paniers de Cocagne made in Ferme du Li...

  2. blanchard

    bonjour , j’ai 62 ans et connait bien le plateau de saclay et ses environs je vous parle modestement avec recul , fils de paysan et demeure sur palaiseau a 10mn des jardins de cocagne de limon je traverse la pleine de palaiseau / saclay pour me rendre dans se jardin car je travail sur place en contrat fin contrat février 2019 fonction divers entretien et réparation des machine agricole , bàtiment et espace vert préparation des terres en serre ou sur pleine se retrouver au chaumage que faire !! bon cela pore vous dire que nous cultivions sur la plaine de saclay moi et mes parents et d’autre cultivateur pour voir se qu’il en reste ( les bassins de rétention pas assez grand car nous avons des terres d’argile et de sablon en contre bas ) modernisation construction la nature paie sa dégradation la faune la flore ) que dire des déchets d’ordure les restes de déchets des camps de rome qui paie la facture alors palaiseau ville propre plàteau de saclay vauhallan en écologie il y a un véritable problème , a nous de voir notre avenir et notre devenir

  3. Allemand

    Bonjour Monsieur Blanchard,
    Merci pour l’intérêt que vous manifestez pour cet article et le témoignage que vous partagez (hormis le passage sur les camps de Roms qui gagnerait à lever toute ambiguïté). Je ne demanderais qu’à en savoir plus sur votre activité sur le plateau et me permets donc de prendre contact avec vous par e-mail.
    Bien cordialement,
    Sylvain Allemand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>