Pôle Systematic : « D’un ancrage naturel, Saclay est vite devenu un ancrage essentiel »

systématic

Fondé en 2005, le pôle technologique Systematic Paris-Région a toujours misé sur une implantation territoriale forte comme tremplin vers l’international, jusqu’à devenir en l’espace de quelques années un pôle R&D de dimension mondiale. Reportage sur le campus de Supelec, à Gif, à l’occasion de la 6ème convention interne du pôle.

Se développer, oui, mais pas n’importe comment, c’est en substance le message porté par Jean-Luc Beylat, tout juste élu Président : « l’objectif des années à venir est de renforcer ses racines tout en continuant à développer une vision mondiale ». Un mot d’ordre : « booster l’innovation ».

Du local à l’international

Systematic, des chercheurs qui trouvent

Systematic Paris-Région est un Pôle de Compétitivité sis en Île de France et dédié aux systèmes complexes (systèmes qui nécessitent trop d’interactions pour qu’un observateur puisse en prévoir le comportement ou l’évolution). Le Pôle se développe autour de cinq axes :Télécommunications, Sécurité et Défense, Automobile et transports, Développement de systèmes complexes, Logiciels libres. Un engagement sous-tend la réussite du pôle : « 1 projet = 1 produit / 1 service ». Ainsi, chaque projet soutenu par Systematic se doit d’avoir des répercussions concrètes et commerciales. Avec Systematic, on est loin de l’image d’une recherche qui piétine !

Au lancement du pôle en juillet 2005, ils étaient 125 membres, dont 28 PME. Aujourd’hui, Systematic compte 600 membres, dont 380 PME, 120 grands groupes et 100 établissements d’enseignement supérieur. Une base solide, bien implantée territorialement, qui permet de voir plus loin : « tous les pôles de taille mondiale disposent d’un campus de taille mondiale, Saclay en fait partie et est en cela un socle indispensable » rappelle Jean-Noël de Galzain, vice-président de la branche PME.

Car tel est le projet de Systematic : faire de Saclay et de Paris des tremplins vers l’Europe et le Monde. C’est d’ailleurs précisément cette logique que promeut l’organisation en pôle : favoriser les synergies internes entre membres, susciter l’innovation et la création de valeur, mais aussi construire des passerelles avec les autre pôles, en France et à l’étranger. Jean-Luc Beylat ambitionne ainsi de fédérer les pôles à l’échelon national, mais également à l’échelon européen pour « créer l’Europe des réseaux ». Un objectif avoué : concurrencer les Etats-Unis sur le terrain de la recherche.

Une projection internationale déjà bien amorcée

Le pôle n’a bien sûr pas attendu la convention pour commencer à exporter ses savoir faire, et nombreuses sont les PME estampillées Systematic qui ont d’ores et déjà porté des projets ambitieux hors des frontières de Paris-Saclay.Photo d'un Vigiscan

Scilab, par exemple, une société chesnaysienne qui développe des logiciels libres de calcul numérique, est particulièrement active en Chine, où son logiciel éponyme est téléchargé 77 000 fois par mois. La société HGH, implantée à Igny, va plus loin en s’imposant sur le marché américain avec son Vigiscan, une caméra de surveillance panoramique infrarouge qui équipe depuis 2010 les bases avancées de l’armée américaine en Afghanistan.

De tels exemples sont légion. Paris-Saclay, via Systematic Paris-Région, se trouve subitement projeté au centre du monde. Et à en croire Jean-Luc Beylat, ce n’est qu’un début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>