Patrick Couvreur sur le toit de l’Europe des Brevets

Patrick Couvreur, spécialiste du cancer, et son équipe de l'Université Paris-Sud et du CNRS sont lauréats du Prix de l'inventeur européen 2013 dans la catégorie Recherche.

Nous avions annoncé sur le site Paris Média Saclay la nomination de ce chercheur au Prix de l’inventeur européen. Nous sommes en mesure d’annoncer qu’il en est, avec son équipe de l’Université Paris-Sud et du CNRS, l’heureux lauréat.

Le prix a été remis ce 28 mai, lors d’une cérémonie à Amsterdam en présence de Son Altesse royale la Princesse Beatrix des Pays-Bas en personne et de 500 invités. A travers lui sont récompensés des travaux qui constituent une « belle avancée dans la lutte contre l’un des plus grands fléaux de notre époque » selon les mots du président de l’Office Européen des Brevets (OEB), Benoît Battistelli.

Une thérapie plus efficace contre le cancer

De fait, les recherches de Patrick Couvreur et de son équipe ont permis de développer une méthode plus efficace que les chimiothérapies actuelles pour traiter le cancer. « Elle consiste en nanocapsules capables de contenir des principes actifs pour le traitement des tumeurs, autrement di, de s’attaquer de manière ciblée aux cellules cancéreuses et sans effet secondaire toxique, alors que les chimiothérapies classiques agissent également sur le tissu sain. Ces capsules, 70 fois plus petites que des globules rouges, sont transportées vers les cellules malades et libèrent leur effet de manière progressive » (d’après le communiqué de presse de l’OEB).

En plus de récompenser des efforts de recherche, le Prix de l’inventeur européen vise à promouvoir le rôle des brevets dans les conditions mêmes de la poursuite de ces derniers. 

- dans la catégorie Industrie : Claus Hämmerle et Klaus Brüstle d'Autriche pour l'invention de la charnière à fermeture douce; dans la catégorie PME Pål Nyrén, Suède, pour l'invention de la technologie de pyroséquençage réduisant les coûts des analyses ADN; dans la catégorie « œuvre d'une vie » le Suisse Martin Schadt pour l'invention de l'écran à cristaux liquides et, dans la catégorie inventeurs non-européens, Ajay V. Bhatt, Etats-Unis, pour l'invention de la connexion USB. Le prix du public a été décerné à José Luis López Gómez, Espagne, pour une conception unique de roues 'à guidage indépendant' à la place de l'essieu standard sur ses trains de passagers à grande vitesse.

Pour mémoire, il est remis chaque année depuis sa création, en 2006, par l’OEB. Il « récompense le travail novateur d’inventeurs et de leurs équipes, dont le travail de pionniers apporte des réponses aux enjeux de notre époque, contribuant ainsi au progrès social, à la croissance économique et à la prospérité. Les propositions de nomination sont remises par le public, les examinateurs de brevets de l’OEB et les offices nationaux de brevets. Les finalistes, et par la suite les vainqueurs, sont sélectionnés parmi les nominés par un jury international composé de spécialistes du secteur de l’économie, de la politique, des médias, de l’université et de la recherche. Cette année, pour la première fois, le public est invité à voter pour le « Prix du public ». »

Fort de 7 000 employés, l’OEB est l’une des plus grandes institutions publiques européennes. Il a été créé avec l’objectif d’harmoniser la procédure de délivrance des brevets en Europe. Sa procédure centralisée est destinée à faciliter la démarche des inventeurs pour l’obtention d’une protection de leur brevet dans les 38 Etats membres de l’OEB.

Mais revenons au lauréat. Cocorico, donc ? Disons que ce n’est pas le propos (d’autant que le lauréat est d’origine belge). En revanche, l’Université de Paris-Sud et, à travers elle, le cluster de Paris-Saclay, peuvent se réjouir d’être récompensés dans leurs efforts de valorisation de la recherche académique.

Crédit photo : H. Raguet CNRS Photothèque.

Pour de plus amples renseignements sur le Prix de l’inventeur européen 2013, notamment des photos et des vidéos des inventeurs, cliquer ici.

Pour télécharger des images et des videos, cliquer ici.

1 commentaire à cet article
  1. Ping : Patrick Couvreur sur le toit de l’Europe ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>