Où allez-vous « gamper » cet été ? Rencontre avec Pierrick Boissel et Joseph Léopold

GambingPaysage
Suite de nos échos à la 6e édition de Paris-Saclay Invest à travers, cette fois, l’entretien avec les lauréats du prix du jury : Pierrick Boissel et Joseph Léopold, cofondateurs de Gamping, une autre manière de camper…

- Si vous deviez de nouveau pitcher le concept de Gamping…

Joseph Léopold :GambingJosephPortrait Gamping est un site conçu pour vous permettre de trouver des terrains privés où camper, en France ou à l’étranger. D’où l’appellation : Gamping est la contraction de garden et de camping. Trois types d’offres sont proposées : des emplacements nus, des hébergements (cabanon, yourte, tippie…) ou des emplacements « clé-en-main » (plus besoin, dans ce cas, de transporter son matériel de camping ; il est fourni par l’hôte).Actuellement, pas moins de 8 000 emplacements sont sur notre plateforme, répartis dans 42 pays.

- On ne peut s’empêcher de penser à AirBnB. Est-ce d’ailleurs une référence qui vous a inspirés ou êtes-vous des campeurs dans l’âme qui ont éprouvé le besoin de réinventer le camping ?

Joseph Léopold : Les deux ! Naturellement, nous n’avons pas été indifférents à AirBnB et à son développement. Mais il y a aussi les problèmes que nous avons pu rencontrer pour trouver une place dans un camping, quand nous en avons eu besoin. Personnellement, je n’ai souvent eu le choix qu’entre soit des campings bondés, chers, qui ne correspondaient pas à ce que je recherchais, à savoir un contact plus immédiat avec la nature ; soit, le camping sauvage, qui expose, lui, à d’autres problèmes. Chaque été, je me disais qu’il devait bien y avoir une solution de compromis. Mais laquelle ? Le déclic s’est produit le jour où je me suis retrouvé à camper dans mon propre jardin, après avoir égaré les clés de la maison ! La solution était toute trouvée. D’autant que ce n’est pas les jardins qui manquent en France comme d’ailleurs dans bien d’autres pays. Camper dans un jardin peut être aussi une expérience agréable. Y compris quand c’est dans celui de particuliers car, alors, le camping reste le prétexte à des rencontres.

- Où en êtes- vous dans votre développement ?

Pierrick Boissel :GampingPierrickPortrait Nous sommes incubés à Télécom & Management SudParis Entrepreneurs, un incubateur qui nous a beaucoup épaulés. Il a organisé de nombreux événements notamment avec des Business Angels de la Région francilienne. Nous y bénéficions du coching d’entrepreneurs du web de renom comme Cyril Janin, DG de Logic-Immo.com, par exemple. Un appui très utile pour notre développement. Nous comptons déjà plus 20 000 membres. Etant dans une logique B to C, il nous faut cependant encore augmenter ce volume.

Joseph Léopold : Au plan des effectifs, nous sommes trois : outre Pierrick, en charge du marketing et de la finance, et moi-même, en charge du produit dans toutes ses dimensions (expérience utilisateur et design), le troisième, Louis-Xavier Vignal, manage les aspects techniques de la plateforme et de son développement.

- Quel est l’intérêt de Paris-Saclay Invest pour une start-up comme la vôtre ?

Pierrick Boissel : Cet événement permet de rencontrer des investisseurs, ce qui est essentiel dans la perspective de la levée de fonds que nous comptons réaliser. D’ores et déjà, le simple fait d’y participer fait gagner en visibilité. A cet égard, nous nous réjouissons de l’opportunité offerte par Aéroport d’Orly : pitcher devant les voyageurs d’affaires d’Orly Ouest, dans l’espace Business.

- Sans compter le prix du jury dont vous avez été lauréat…

Pierrick Boissel : Oui, bien sûr. C’est bien plus que la cerise sur le gâteau. Il donne de la valeur au projet et nous permettra d’accélérer encore plus vite en mettant du gaz dans le moteur…

- En restant respectueux de l’environnement…

Pierrick Boissel : (Rire) Oui ! A Gamping, nous sommes respectueux de l’environnement, Ecoresponsables comme on dit aujourd’hui.
Nous nous attendions d’autant moins à ce prix, que nous nous retrouvions au milieu d’entrepreneurs expérimentés et même seniors pour certains. Leurs start-up étaient plus à l’image de ce qu’on peut attendre à Paris-Saclay : elles sont plus techno. Gamping est notre première start-up et n’a pas d’autre prétention que de proposer de l’innovation d’usage, dans la perspective d’un marché B to C.

- En quoi l’écosystème Paris-Saclay a-t-il été néanmoins favorable ?

Joseph Lépold : Notre expérience de l’écosystème s’est jusqu’à présent limitée à l’incubateur de Télécom & Management SudParis. Pour autant, nous ne demandons qu’à approfondir nos liens avec Paris-Saclay pour explorer les possibilités de développement, y compris en termes d’ingénierie. Sa capacité à accueillir des innovations d’usage comme la nôtre ne peut que nous y encourager.

- Une dernière question : où comptez-vous passer vos vacances cet été ?

Joseph Léopold : Pour moi, il n’y en aura pas avant l’hiver. L’été est la période où Gamping est le plus sollicité.

Pierrick Boissel : Je partirai aussi plutôt en hiver. Destination Asie.

- Dans un camping ?

Pierrick Boissel : Non, dans un Gamping. Il va falloir vous y habituer !

A lire aussi les témoignages de la lauréate du prix du public – Brigitte Onteniente (Phenocell) ; de Fabien Keller (Birdycent) ; de Bruno Duval (Finance & Technologie) et d’Eve Chegaray (l’animatrice). Pour y accéder, cliquer ici.

1 commentaire à cet article
  1. Ping : Retour sur la 6e édition de Paris-Saclay Invest | Paris-Saclay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>