Les opportunités de Paris-Saclay pour l’insertion par l’économique. Rencontre avec Dominique Fontenaille

AtoutPlie91Paysage
Nouvel écho de la journée consacrée le jeudi 4 décembre dernier à l’Achat Responsable, avec l’entretien qu’a bien voulu nous accorder Dominique Fontenaille, président d’Atout PLIE Nord-Ouest 91 (à l’initiative de cette journée), par ailleurs maire de Villebon-sur-Yvette et Vice-Président de la Communauté d’Agglomération Europ’Essonne.

- Si vous deviez présenter en quelques mots Atout PLIE Nord-Ouest 91…

Il s’agit d’une association qui a vocation à favoriser le retour à l’emploi des personnes les plus en difficulté sur le territoire, en gérant notamment le Plan Local Pluriannuel pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE) dans le Nord-Ouest de l’Essonne. Elle coordonne l’action de l’ensemble des acteurs concernés, c’est-à-dire les services communaux et intercommunaux, Pôle emploi, les Conseils général et régional et la Direcct, en faveur d’un accompagnement renforcé des demandeurs d’emploi. Précisons encore qu’en plus de bénéficier de subventions des collectivités locales, ce plan est éligible aux Fonds sociaux européens.

- Comment l’idée de cette journée a-t-elle germé ?

Cette journée s’inscrit en réalité dans une démarche ancienne : depuis plusieurs années, Atout PLIE Nord Ouest 91 joue un rôle moteur dans l’intégration des clauses d’insertion sociale dans les entreprises. Nos discussions avec les fédérations professionnelles (notamment du bâtiment, des travaux publics et de bien d’autres) ont permis de déboucher sur une charte en bonne et due forme, signée à la préfecture d’Evry. Ceci fait, nous avons ensuite accompli un travail d’information et de sensibilisation des entreprises sur la manière d’appliquer ces clauses sociales. Cette journée s’inscrit dans cette dynamique : à travers l’achat responsable, il s’agit de convaincre ces mêmes entreprises de travailler davantage avec les acteurs de l’insertion par l’économique de leur territoire. Force est de constater que le prix reste encore déterminant dans la préférence qu’elles accordent à un fournisseur. Or, à l’heure du développement durable, il importe d’apprécier le produit ou le service dans sa globalité, en prenant en compte son bilan carbone, la manière dont il a été fabriqué, etc. Une entreprise peut aussi avoir intérêt à favoriser l’emploi sur son territoire et la lutte contre l’exclusion sociale, et donc faire des acteurs de l’insertion par l’économique des partenaires. Au-delà des discours, la journée a été conçue pour donner une boite à outils concrets, aider les acteurs économiques, aussi bien du secteur public que du secteur privé, à y voir plus clair dans la législation tant nationale qu’européenne.

- Dans quelle mesure Paris-Saclay est-il concerné par cette problématique de l’achat responsable au sens où vous l’entendez avec sa dimension sociale ?

Ce territoire compte une forte proportion de chercheurs, d’ingénieurs et, plus généralement, de CSP+. Comme je le dis à mes administrés, il est par conséquent plus difficile d’être exclu sinon éloigné du marché du travail, ici, que sur d’autres secteurs du département où on n’est qu’un chômeur parmi de nombreux autres. Cependant, ce territoire est, comme le reste de l’Essonne, plus contrasté qu’on l’imagine, avec d’un côté des zones d’activité et d’emploi dynamiques, qui vont bien par rapport à ce qu’on observe et vit ailleurs, dans le pays, de l’autre, des quartiers confrontés à la pauvreté et des taux de chômage élevés.

- En quoi le territoire de Paris-Saclay peut-il contribuer à valoriser l’achat responsable ?

Paris-Saclay concentre plusieurs projets de chantiers dont certains sont en cours. Ces chantiers peuvent être l’occasion de rapprocher les maîtrise d’ouvrage et maîtres d’œuvres des acteurs de l’insertion par l’économique. Un exemple illustre que c’est possible : c’est le campus R&D d’EDF qui est en train d’être construit tout près d’ici [Le Synchrotron où s’est déroulée la journée d’Atout PLIE Nord-Ouest 91]. Dès le début du lancement des travaux, nous nous sommes approchés de cette entreprise, dont un représentant est d’ailleurs présent à la table ronde qui conclut notre journée. Aujourd’hui, plusieurs milliers heures d’insertion ont été prévues au cours du chantier, dans le second œuvre. Des clauses d’insertion le sont également pour l’entretien des locaux, la gestion des espaces verts et d’autres domaines, y compris technologique. De petites entreprises d’insertion font actuellement travailler des cadres au chômage longue durée pour la saisie de données destinées au cloud et autres data centers.

- Cette fois je sollicite l’élu de Villebon-sur-Yvette, que faites-vous en matière d’insertion par l’économique ?

Nous appliquons les clauses sociales dans tous les marchés où s’est possible. Nous participons également à l’accompagnement renforcé du PLIE sur notre commune, même si nous y avons un taux de chômage nettement plus faible que la moyenne nationale (moins de 7%). Nous avons même un agent dédié pour la raison que j’ai déjà évoquée : il est plus difficile d’être exclu professionnellement sur un territoire comme le nôtre au milieu de nombreux CSP+ que dans d’autres confrontés à la crise et où par conséquent le sens de l’entraide se manifeste plus spontanément.

1 commentaire à cet article
  1. Ping : Echos de la 1re journée de l’Achat Responsable | Paris-Saclay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>