Les J2IE encouragent le business à Paris-Saclay

J2IE
Les CCI de Paris-Ile-de-France organisent depuis 2008 les Journées de l’Innovation et de l’Intelligence Economique (J2IE) qui permettent à des PME et des PMI de s’informer dans les domaines de la veille stratégique, des partenariats et transferts technologiques, du financement de l’innovation, ou encore de l’innovation non technologique. Pour cette cinquième édition, zoom sur les CCI de l’Essonne et de Versailles Val d’Oise/ Yvelines qui proposent une conférence intitulée « Boostez votre business sur le territoire Paris-Saclay ! » au Synchrotron Soleil, à Saint-Aubin.

David Bodet, Président de la Communauté d’Agglomération du Plateau de Saclay (CAPS), a ouvert l’événement par une présentation du territoire Paris-Saclay. Avec 657 000 habitants, il représente 13% de la recherche française, 15 000 entreprises et 370 000 emplois à cheval sur deux départements (l’Essonne et les Yvelines). Malgré tous ces atouts, le potentiel reste sous exploité. « L’Europe accumule du retard, nous sommes dans une urgence pour essayer de renverser la vapeur, nous ne devons pas devenir les sous-traitants du monde ou uniquement les producteurs de produits de luxe. Il faut se donner les moyens notamment en favorisant la transversalité entre la recherche et les mondes académique et économique. Il n’y aura pas de redressement productif si on ne se projette pas dans l’avenir, le redressement productif se joue aussi ici à travers Paris-Saclay » analyse David Bodet. Le Président-Directeur général de l’Etablissement public Paris-Saclay, Pierre Veltz, fait le même constat : « Nous avons les ressources au meilleur niveau mais une grande difficulté à faire de la transversalité ». C’est là que les entrepreneurs interviennent : ils sont un des pôles qui permettra la réussite du plateau. A condition de créer des ponts entre les entreprises. Selon François Cuny, Directeur général du Pôle de compétitivité Systematic, « Les PME ont un véritable avantage à s’implanter à Paris-Saclay, c’est se donner l’opportunité de rencontrer, de croiser de futurs partenaires ». Mais pour avoir envie de s’implanter sur un territoire les entreprises ont besoin de se sentir accueillies et de savoir qu’elles auront des conditions optimales de travail. La table ronde de l’après-midi a mis en exergue toutes les innovations qui sont en cours à Paris-Saclay et qui permettront un développement exponentiel des entreprises.

Premier point et non des moindres : les transports qui représentent le talon d’Achille du plateau. A l’heure où le gouvernement revoit le phasage des projets du Grand Paris et où la ligne verte du futur métro Grand Paris Express peut paraître fragilisée pour certains, David Bodet s’est montré déterminé à donner vie à ce traçage. Il annonce dès à présent la sanctuarisation du financement pour le Transport en Commun en Site Propre (TCSP) et prévoit le lancement des travaux pour 2013. Du côté des Yvelines, l’Institut Védécom travaille sur le développement de la mobilité du futur autour de trois axes : l’électrification des véhicules, les communications embarquées et la multimodalité. A terme, Védécom représentera près de 300 salariés et proposera des formes de mobilité innovante dont profitera Paris-Saclay. « L’amélioration des transports est un engagement déterminant pour les habitants et les entreprises, le cluster n’a de sens que si on permet aux chercheurs, aux étudiants, et aux salariés de se déplacer facilement » insiste David Bodet. En effet, on sait qu’un salarié qui a un temps de trajet domicile/ travail trop long, perd en productivité. Cela amène au deuxième point qui n’est autre que le logement et tous les services nécessaires pour profiter d’un cadre de vie agréable. L’association POLVI en a fait son cheval de bataille. En 2009, la société Horiba annonce sa volonté de rejoindre le Plateau de Saclay (chose faite officiellement depuis le 4 octobre 2012), puis part à la rencontre de ses voisins, Thalès et Danone. Ensemble, ils décident de se regrouper en association et d’identifier les besoins pour le développement d’un pôle de vie adapté aux 6000 salariés. En concertation avec l’Etablissement public Paris-Saclay, POLVI espère faciliter les activités de ses membres en matière de restauration collective, covoiturage, conciergerie, garde d’enfants et équipements mutualisés.

Dernier facteur qui fera de Paris-saclay une terre d’innovation : les systèmes de communication. La CAPS prévoit 90% des habitants et des équipements connectés au haut débit fin 2013 pour un budget de 10 millions d’euros et la possibilité pour les très grandes entreprises d’être reliées au réseau FTTO (Fiber To The Office), une infrastructure ultra-performante qui protège les investissements dans la durée et réduit les coûts de cycle de vie. Enfin, Pierre Veltz souligne « l’importance de l’innovation ouverte », un concept inventé par Henry Chesbrough qui repose sur le partage, la collaboration et la serendipité et qui doit devenir le maître mot à Paris-Saclay car les études le montrent : une entreprise qui pratique l’innovation ouverte a tendance à connaître une innovation plus performante que celle qui ne la pratique pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>