« Le secteur privé offre des opportunités fantastiques aux mathématiciens ! »

BessisPaysage
Suite de nos échos du premier Forum IncubAlliance sur les rapports entre mathématiques et entrepreneuriat innovant à travers, cette fois, l'entretien avec David Bessis, fondateur de la start-up TinyClues qui s'adresse à des entreprises millionnaires… en clients.

David Bessis, fondateur de TinyClues, a témoigné de son parcours de mathématicien devenu entrepreneur lors du premier forum IncubAlliance. L’occasion pour lui de revenir sur les opportunités offertes aux mathématiciens par le monde digital tout en soulignant la liberté procurée par le métier d’entrepreneur.

- Votre exposé, lors du premier forum IncubAlliance, consacré au thème Mathématiques, entrepreneuriat et création de valeur, interpellait à la fois chercheurs et chefs d’entreprises. A quel titre interveniez-vous ?

Je témoignais de mon expérience personnelle de chercheur en mathématiques devenu entrepreneur. Alors que j’étais encore chercheur au CNRS, je me suis intéressé aux problématiques de marketing digital. A ma grande surprise, j’ai découvert un univers abstrait, mathématique et particulièrement stimulant sur le plan intellectuel, ce qui m’a poussé à fonder ma propre start-up, TinyClues, qui s’adresse à des entreprises ayant des millions de clients, comme les e-commerçants. Ces entreprises possèdent de nombreuses informations sur leurs clients (nom, adresse, produits achetés, produits consultés, etc.). Grâce au traitement mathématique de ces données, TinyClues permet à ces entreprises de mieux les comprendre et d’en tirer parti pour mettre en œuvre une communication intelligente et un marketing plus efficace.

- Quel message souhaitiez-vous en priorité adresser aux 250 participants ?

Les mathématiciens ont la capacité de créer des concepts simples et intelligibles. Or, cette capacité répond justement aux enjeux actuels de l’entreprise, spécialement dans le monde digital. C’est la première fois historiquement que les mathématiques ont une prise aussi directe, immédiate et massive sur l’économie. Aujourd’hui, le secteur privé dans son ensemble, et pas seulement la banque et la finance, offre donc des opportunités fantastiques aux mathématiciens. A eux de les saisir !

- Le passage du monde de la recherche au monde de l’entreprise n’est pas toujours évident. Qu’en retenez-vous ?

De manière un peu polémique, je remercie toujours le CNRS, qui m’a aidé à me lancer dans l’aventure entrepreneuriale en ne me rétribuant pas suffisamment pour me permettre de me loger ! Plus sérieusement, j’apprécie la liberté, y compris scientifique, que m’offre le métier d’entrepreneur. Dans le monde académique, il est difficile de rassembler autour de soi une équipe de gens motivés, intelligents et performants qui collaborent au même projet de façon solidaire. C’est ce que j’ai pu réalisé avec TinyClues qui embauche aujourd’hui 18 personnes, 4 ans seulement après sa création. Quant à moi, je continue d’exercer une activité de nature scientifique mais au lieu de publier des articles, je mets mes talents au service des projets de mes clients.

Propos recueillis par IncubAlliance.

Voir aussi les entretiens avec :

- Benoit Desjardins, Fondation Mathématiques Jacques Hadamard – cliquer ici ;

- Fabrice Derepas, CEO TrustInSoft – cliquer ici ;

- Francis Bach, responsable du projet Sierra (INRIA) - cliquer ici.

Pour accéder au premier écho au Forum IncubAlliance, cliquer ici.

4 commentaires à cet article
  1. Ping : « Pousser les entrepreneurs à utiliser les savoirs des chercheurs » | Paris-Saclay

  2. Ping : « Il est important de renforcer les ponts entre communautés » | Paris-Saclay

  3. Ping : Le premier forum IncubAlliance, vu de l’amphi Poincaré ! | Paris-Saclay

  4. Ping : « Notre société met les mathématiques au service de tous en sécurisant les logiciels » | Paris-Saclay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>