Le 5e « garage » Ericsson élit domicile aux portes de Paris-Saclay

ericssonbaud2paysage
Le 15 septembre dernier, Ericsson inaugurait un nouveau lieu dédié à l’innovation, dans ses locaux de Massy (en présence de Franck Bouetard, PDG d'Ericsson France - 4e en partant de la droite). Philippe Baud, qu’on ne présente plus, y était. Il témoigne à travers le texte qui suit.

Pour ceux qui me découvriraient à l’occasion de cette contribution, je me présenterai comme un passionné de l’innovation en général, et sur le territoire du cluster Paris-Saclay, en particulier, avec une dizaine d’années d’expérience professionnelle dans le numérique. J’ai notamment participé à la genèse des réflexions d’innovation ouverte chez Alcatel-Lucent tant en Ile-de-France qu’en Bretagne. C’est dire si j’étais plus qu’impatient d’assister à l’inauguration par le groupe Ericsson, d’un lieu dédié à l’innovation ouverte, dans ses locaux de Massy, idéalement situés aux portes du cluster Paris-Saclay, à deux pas des gares TGV de Massy et RER de Massy-Palaiseau.
Une fois dans le hall d’entrée du bâtiment Ericsson, il suffit d’emprunter une cour intérieure, puis des escaliers et des passerelles métalliques, pour se retrouver dans ce nouveau lieu d’innovation baptisé tout simplement l’Ericsson Garage, comme un clin d’œil à ceux qui ont vu naître certains grands du secteur de l’informatique. Nous sommes accueillis par le PDG d’Ericsson France en personne ; le directeur technique du groupe qui dirige aussi le garage créé au siège du groupe suédois (à Kista) ; les équipes innovation et communication ainsi que leur partenaire venu de Sophia Antipolis, Com4Innov, plate-forme mutualisée de développement, de test et de validation des IoT.

Une contribution à l’écosystème Paris-Saclay

Tout l’écosystème d’innovation local est présent : le directeur du Wai Massy Saclay de BNP Paribas, l’équipe innovation/Fablab de Safran, les responsables innovation de CGG et de l’équipementier CISCO, des porteurs de projets de startup, des partenaires sans oublier les représentants de l’École de polytechnique, de l’Université et de la SATT Paris Saclay. On regrette juste l’absence de Média Paris-Saclay !
Evidemment il ne s’agit pas d’un garage au sens commun, encore moins d’un parking comme prend soin de le préciser, non sans humour, Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France au sénateur-maire Vincent Delahaye, venu couper le cordon, mais bien d’un lieu d’échange et de créativité ouvert vers l’extérieur.
Cette inauguration est placée sous le chiffre 5, non pas en référence au célèbre flacon de luxe mais parce qu’il est le 5e garage du groupe suédois, que l’on y découvre 5 premières démonstrations et qu’il est principalement dédié à la 5G, nouvelle technologie radio appelée à améliorer les performances des réseaux de télécommunications, notamment le pilotage des objets connectés grâce à une « latence » réduite.
La latence ? C’est le temps des allers-retours entre la commande et l’objet piloté, de quelques dizaines de millisecondes en télécommunication filaire 4G jusqu’à… plusieurs minutes pour la sonde Rosetta de l’Agence Spatiale Européenne envoyée observer les comètes lointaines. Avec une latence plus réduite, la 5G apportera plus de précision et de réactivité pour les opérations de télémédecine, par exemple.
Une démonstration très ludique d’un robot instable télécommandé l’a parfaitement illustré. Dès que la latence augmente, le robot monté sur ses deux roues vacille, ses moteurs asservis ne maitrisent plus correctement les mouvements de rotation des roues et après des tentatives désespérées de maintien de son équilibre, il finit par s’écraser sur le sol…ericssonbaudpaysage En complément de cette animation très pédagogique, on assiste à des démonstrations d’IoT, de reconnaissance faciale, de design d’antennes et d’une solution de tennis connecté présentée par un représentant de l’antenne bretonne du garage. Ce dernier projet a pour ambition de collecter via une batterie de capteurs et de caméras, les éléments du contexte sportif dans son ensemble et d’en restituer les plus structurants et leurs interactions. Un challenge qui intéresse déjà la Fédération Française des Tennis (FFT).
De belles démonstrations et des personnes passionnées… Il n’y a plus qu’à souhaiter bonne chance et longue vie à ce nouveau garage. Assurément une contribution au développement de l’innovation au sein de la ville de Massy et du cluster Paris-Saclay.

Par Philippe Baud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>