Jacare Technologies, le Criteo de l’affichage digital

JacarePaysage1
Suite de notre rencontre avec Arnaud Bingono, fondateur et dirigeant de Jacare Technologies, une start-up actuellement hébergée au sein d’IncubAlliance et en passe de rendre l’affichage publicitaire plus intelligent en permettant aux annonceurs de mieux connaître les profils des personnes stationnant devant leurs supports.

Pour accéder à la première partie de la rencontre avec Arnaud Bingono, cliquer ici.

C’est l’un des plus vieux supports de publicité, mais aussi un des plus à la traine de la révolution numérique. On veut bien sûr parler de l’affichage publicitaire. Certes, sans renoncer au grand panneau en format papier, les professionnels du secteur se sont mis au panneau déroulant puis au grand écran vidéo. Mais quel que soit le support adopté, il reste encore étrangement muet sur les profils des personnes qui stationnent devant lui. « Pour l’heure, explique Arnaud Bingono, une régie publicitaire se borne à vendre les emplacements, en amont, avec un package de panneaux et/ou d’écrans, mais sans retour précis sur le public effectivement touché. Les professionnels en sont donc réduits à des suppositions en positionnant les panneaux dans les endroits les plus fréquentés a priori par les cibles visées. »

Du rêve à la réalité

Les choses pourraient, donc, changer, avec Jacare Technologies et son système de détection faciale qui permet de déterminer le nombre des personnes qui stationnent devant un support d’affichage, leur genre, leur tranche d’âge, leur temps de présence ou d’attention, leur distance à l’écran… Ainsi, les annonceurs disposeront de quoi effectuer une vraie analyse de leur audience et du trafic à proximité de leurs supports avec la possibilité d’adapter en conséquence et en temps réel, leur contenu. Du rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas ou plutôt quelques marches à descendre dans les locaux d’IncubAlliance, où la start-up est incubée depuis mars 2013, pour assister à une démonstration avec, d’un côté, un écran où défilent des publicités en fonction du profil des personnes positionnées devant, de l’autre, un écran qui permet d’effectuer en temps réel une analyse d’audience et de trafic.
Dans quelle mesure cette solution est-elle conforme à la législation en vigueur ? Comme on s’en doute, Jacare s’est penchée sur la question, qui illustre au passage l’imbrication des enjeux technologiques avec des questions juridiques pour ne pas dire éthiques. « La Cnil, rappelle Arnaud Bingono interdit d’exploiter les images collectées, en vertu du droit à l’image des personnes. On pourrait vous filmer, mais pas en exploiter le résultat. » Dans le cas de Jacare Technologies, le problème ne se pose donc pas. « Pour notre part, nous ne collectons pas d’images, uniquement des données dites démographiques et, par définition, réductibles à des chiffres que ce soit le genre (on adresse 1 quand c’est un homme, 2, comme c’est une femme, 3, quand le genre de la personne est difficilement identifiable) et, a fortiori, les temps de présence et d’attention, la distance à l’écran, le nombre de personnes. Autant de données anonymes. »
De là à parler de big data, il n’y a qu’un pas qu’Arnaud Bingono franchit juste le temps d’une hésitation. « Le terme est quelque peu galvaudé, mais le fait est, notre solution permet de collecter des informations pour étudier le comportement des consommateurs potentiels, leur profil et fournir des informations précieuses à l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de l’affichage : annonceurs, régies publicitaires, propriétaires de supports d’affichage. » En bon néophyte, on se risque à parler de smart affichage. « C’est tout à fait cela, du Smart Display » corrige-t-il juste.
Voilà les professionnels de l’affichage prévenus. Ils le seront plus en apprenant que Jacare (prononcer Djacaré) désigne donc un reptile du genre Caïman de la famille des Alligators. Plusieurs spécimens trônent d’ailleurs dans les locaux de la start-up. Certes, ils ne sont qu’en plastique et gonflables pour l’un d’eux, mais qui sait. « C’est davantage l’art d’observer en toute discrétion qui nous a plu chez ce reptile », s’empresse cependant de préciser Arnaud Bingono. »

Le Real Time Bidding appliqué à l’affichage

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas auprès des grands du secteur de la publicité qu’il compte valoriser sa solution. « Ils ont leur modèle économique, qu’il est difficile de remettre en cause du jour au lendemain ». Pour l’heure, c’est des acteurs plus modestes, mais en quête d’innovation, disposant de supports d’affichage ou tout simplement de vitrines, qu’il compte convaincre en leur offrant la possibilité de mettre aux enchères leurs espace en temps réel, en fonction du trafic et des profils. Soit, apprend-on, le principe du Real Time Bidding (la vente aux enchères en temps réel), adapté à l’affichage dynamique.
Des grands du secteur du numérique ont en revanche déjà manifesté leur intérêt, à commencer par Orange. «Confronté à un univers concurrentiel, un tel opérateur ne peut se permettre de proposer des produits standards. Pour justifier ses prix et asseoir son image, il a besoin d’ajouter une valeur ajoutée à son offre.» Et quoi de mieux pour ce faire, que de s’associer à des start-up dans la logique de l’open innovation ?
Si pour l’heure, la start-up ne travaille qu’avec des acteurs privés, elle n’exclut pas de se rapprocher des collectivités locales pour optimiser le contenu de leurs propres panneaux d’information en fonction de la composition du trafic (jeunes, personnes âgées, etc.).
Au mois de septembre 2015, Jacare Technologies comptera déjà plus d’une demi-douzaine de personnes, en plus de son fondateur et dirigeant : deux ingénieurs logiciels, anciens collègues de GOSS International, rejoints par un troisième ; un directeur financier, une commerciale, une responsable communication et relations publiques. Autre indicateur encourageant, Jacare vient de finaliser une levée de fonds pour un montant de 300 K d’euros.

 

1 commentaire à cet article
  1. Ping : Jacare Technologies ou de l’art d’entreprendre en observant | Paris-Saclay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>