Fête de la Science à l’École polytechnique. Entretien avec Anne Trotoux-Coppermann

Jeremy Barande Paysage
A l’occasion de la prochaine Fête de la science, l’École polytechnique ouvre ses portes les 10 et 11 octobre avec, au programme, plusieurs animations conçues avec d’autres établissements du Campus Paris-Saclay. Directrice de la Communication de cette prestigieuse école, Anne Trotoux-Coppermann revient sur l’enjeu de cette édition 2014.

- Comment l’École polytechnique a-t-elle abordé cette nouvelle édition de la Fête de la science ?

Comme le principal rendez-vous de nos chercheurs avec le public ! Comme vous le savez, l’École polytechnique participait à la Nuit des chercheurs ; l’an passé, elle a également pris part à la première édition de CURIOSITas. Ce qui commençait à faire beaucoup pour nos chercheurs qui se retrouvaient ainsi mobilisés sur trois événements, au cours des seuls mois de septembre et d’octobre.

Une manifestation nationale

Pour mémoire, la Fête de la Science a été initiée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en 1991. Organisée dans plusieurs villes de France, elle se veut un événement de médiation scientifique convivial et gratuit, capable de rapprocher la science du citoyen. Pour cette édition 2014, la cristallographie sera mise à l’honneur.

Or, nos chercheurs tout désireux qu’ils soient de partager leur passion avec le public ont besoin aussi de temps pour mener à bien leurs travaux de recherche. Plutôt que de démultiplier ainsi les actions au titre de la vulgarisation, nous avons donc pris le parti de concentrer nos efforts sur la Fête de la science, en nous y associant deux jours durant. Au final, l’École polytechnique ne se mobilise pas moins, au contraire, comme en témoigne la richesse de la programmation.

- Comment se dérouleront ces deux jours ?

La première journée, celle du vendredi 10 octobre, est consacrée aux scolaires : des CE2 et des collégiens aussi bien que des lycéens. De 9h à 17h, ils pourront choisir parmi de nombreuses animations et démonstrations, à caractère ludique. Le samedi 11 octobre, de 14h à 21h, le public pourra à son tour échanger directement avec nos chercheurs dans leurs laboratoires ou à travers des expositions artistiques. Des travaux de recherche et des découvertes seront également présentés au cours d’un Bar des sciences.

- En quoi cet événement concourt aux dynamiques de l’université et du cluster Paris-Saclay ?

A l’occasion de cette édition, nous nous sommes associés à trois autres établissements du Plateau : INRIA, l’Institut d’Optique Graduate School et l’ENSTA ParisTech pour construire un programme d’animations commun. La Nuit des chercheurs avait déjà été l’occasion d’échanges entre nous. Cette fois, il s’est agi de mutualiser nos forces pour valoriser la recherche et l’innovation. Nous travaillons également en étroite collaboration avec la Fondation de Coopération Scientifique (FCS) Campus Paris-Saclay, qui organise l’événement sur le quartier de Moulon. Nous sommes donc bien dans l’esprit de Paris-Saclay.

- N’est-ce pas aussi pour vous d’inscrire l’École polytechnique dans son territoire ?

En effet. Tout internationale qu’elle soit, l’École polytechnique est un acteur majeur du Plateau de Saclay, mais que certains de ses habitants méconnaissent encore. Les animations et conférences seront l’occasion pour eux de rencontrer nos chercheurs, et de constater à quel point ce sont des personnes passionnantes et passionnés ! Ils pourront aussi découvrir l’étendue des champs de recherche explorés. Le sait-on, l’École polytechnique ne compte pas moins de 20 laboratoires de recherche correspondant à autant de domaines scientifiques. En plus d’être un outil de vulgarisation, la Fête de la science est indéniablement un vecteur de communication. Au-delà de la volonté de fédérer les établissements que je citais tout à l’heure, elle permet aussi d’approfondir le maillage avec les collèges et les lycées des environs.

- Etes-vous confiante ?

Oui, au vu de l’état d’esprit qui a régné tout au long de la préparation avec les établissements partenaires dont la FCS. Sur les deux jours et au vu de l’affluence des années passées, nous attendons pas moins 2 500 visiteurs dont 900 scolaires. Qui sait si en se rendant dans nos murs à l’occasion de la Fête de la Science, plusieurs d’entre eux n’entretiendront-ils pas le rêve de devenir un jour chercheur… à l’École polytechnique ?

Pour plus amples informations sur la Fête de la Science sur le campus de Polytechnique, cliquer ici.

Les photos en Une grand format et en illustration de cet articule sont issues de la précédente édition de la Fête de la Science. Crédit : Jérémy Barande / École polytechnique.

1 commentaire à cet article
  1. Ping : Fête de la Science à l’&Eacu...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>