Elles/ils formulent des vœux pour Paris-Saclay

Elles/ils ont été interviewés ou portraiturés pour les besoins du site Média Paris Saclay. Nous les avons sollicités pour connaître leurs vœux pour le territoire de Paris-Saclay. Elles/Ils ont accepté de se prêter au jeu, non sans humour… Florilège.

« Qu’innovation et transfert soient une seconde nature pour nos chercheurs

Que la SATT prenne son essor dans l’harmonie et la bonne humeur

Que les startups fleurissent à tire-larigot

Et que les rennes du Père Noël nous amènent bientôt le métro. »

Bruno Rostand, directeur de l’innovation de l’École polytechnique.

« Que ce site devienne un vrai lieu de vie et d’échange entre les hommes et les compétences. Un site construit de manière durable pour ceux qui l’utiliseront. Que les déplacements y soient fluides et écologiques. Que chacun y trouve des ressources pour développer ses projets les plus fous. » Charlotte Engrand, Ecole Centrale Paris / Incubateur d’entreprises.

« En guise de vœu pour le territoire de Paris-Saclay, je ferai cette citation de La Rochefoucauld tant elle me paraît bien illustrer le challenge de la construction d’un cluster innovation entrepreneuriat sur le Plateau de Saclay : “ Sans un grain de folie, il n’est point d’homme raisonnable ”… », Bruno Martinaud, responsable du Master Innovation Technologique & Entrepreneuriat à l’École polytechnique.

« L’avenir il faut y croire pour le voir ! », Jean-Guy Henckel, Directeur national du Réseau de Cocagne.

« Il ne faut pas confondre penser le changement avec changer le pansement ! » Le même, d’après Francis Blanche…

« Avec (seulement) 10% de ses surfaces urbanisables pour cause de poumon vert, c’est sûr : nous devrions assister dès 2014 à un véritable concentré de matière grise sur le Plateau de Saclay ! C’est tout le vœu que je formule pour cette nouvelle année. » Bruno Malecamp, Directeur général de la CCI Essonne.

« Je souhaite à tous ceux qui ont un projet de création d’entreprises de se servir du Plateau de Saclay comme d’un tremplin vers la croissance, l’emploi et le bonheur d’entreprendre… Pourquoi pas dans une des pépinières de la CAPS ? Très bonne année 2014 pour la nouvelle génération des sportifs de l’entreprenauriat ! » Marie-Christine Jeanjean, Directrice des pépinières de la CAPS.

 « En 2014, travaillons à transformer nos labos et nos champs de betterave en machine à café géante, siège de fertilisations croisées et de création de start-ups. » Frédéric Iselin, Directeur du Centre d’entrepreneuriat et d’innovation d’HEC.

« Famille, contrats, clients, technologies, marchés, innovation, marges, brevets, financement, partenaires, territoire, recherche, transport, cluster, implantation, mondialisation, loisirs, santé… rien que cela pour passer une bonne année ! La dynamique enclenchée sur Paris-Saclay promet de belles collaborations, des projets d’envergure et de magnifiques réussites. L’Alliance Paris-Saclay est déjà un bel exemple d’intelligence collective de l’ensemble des acteurs territoriaux. Et pour mieux fêter et réussir cette année 2014 avec les acteurs économiques, l’ensemble du service intelligence économique de la CCI Essonne va quitter Evry pour venir s’installer à St Aubin (zone des Algorithmes) avant la fin du 1er trimestre 2014. Pour entamer cette nouvelle année avec une bonne intention, retenons ce que disait Francis Blanche :  » Mieux vaut penser le changement que changer de pansement « … A vous tous entreprises et partenaires du territoire Paris-Saclay, bonne et heureuse année 2014 ! » Charles-Henry Reinhart, Chef de service à la CCI Essonne, chef de projet Mission CCI Paris-Saclay.

« En 2014, je souhaite que les cerveaux droit et gauche de Paris Saclay ( Yvelines et Essonne.. à vous de choisir dans quel ordre ! ) réussissent à se connecter pour, enfin, libérer la créativité et l’énergie du territoire. N’attendons pas 2030 pour nous transporter de plaisir : dès 2014, que toutes les énergies se mobilisent pour que puissent se transporter d’un bout à l’autre du territoire tous ceux qui ont envie d’échanger, de se croiser, de s’aimer et de faire enfin des petits plein d’innovation qui deviendront des grandes entreprises dynamiques. » Pascale Ribon, Directrice de l’Estaca.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.