Eco Solar Breizh à Versailles Satory

Voiture - Paysage
Ce mardi 27 mai, le circuit de Versailles Satory accueillera Eco Solar Breizh pour ses premiers essais de la saison 2014-2015 qui l’amènera en Australie pour une participation au World Challenge, qui met en compétition une cinquantaine de véhicules électriques.

Eco Solar Breizh ? Une voiture communicante à énergie positive (équipée de près de 400 cellules photovoltaïques, elle ne consomme « pas plus de puissance qu’un sèche-cheveux ») conçue à partir de 2010 par une bande de passionnés de technologies appliquées à la mobilité durable, dans l’esprit du «  do it yourself », avec le soutien de la Région Bretagne, d’une quarantaine de partenaires industriels et académiques et, last but not the least, la navigatrice Ellen Mac Arthur, qui a accepté d’en être la marraine.  Le véhicule qui circulera sur le circuit de Versailles Satory sera un prototype, baptisé HEOL (sans que ceci ait à voir avec l’éolien : il n’est pas censé se déplacer sous la poussée du vent…). Il a déjà 700 km au compteur, parcourus en totale autonomie, sans avoir eu à puiser dans ses batteries. Les tests permettront de mesurer l’endurance du véhicule, la carte logicielle qui en assure le caractère communicant, enfin sa résistance aux fortes chaleurs.

Les fortes chaleurs ? Comment est-ce donc possible, vous demanderez-vous, à Versailles Satory dont le climat est tout sauf australien ? C’est là qu’intervient l’autre innovation de cette journée : le recours au banc à rouleaux climatique conçu par la start-up V-Motech dont nous avons eu l’occasion d’interviewer deux des cofondateurs (cliquer ici).

Mais pourquoi, vous demanderez-vous encore, avoir choisir ce circuit alors que V-Motech aurait pu aller à sa rencontre (V-Motech est banc d’essai mobile, abrité dans un camion, équipé de tout le nécessaire) ? Parce que le territoire de Versailles Satory s’affirme comme un pôle d’innovation dans les mobilités de demain : outre l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR), il accueille l’Institut de la transition énergétique (ITE) VeDeCom dédié au « Véhicules Décarbonés et Communicants et [à] leurs mobilités ». Le prototype n’en fera pas moins de réels tours de piste ne serait-ce que pour s’assurer de ses performances en vitesse de pointe (jusqu’à 100 km/h).

Au programme de cette journée qui se déroulera sur le circuit de Versailles Satory (Allée des Marronniers), et à laquelle le public est convié :

8 h 00 : ouverture de la piste

8 h 30 : début des essais

9 h 30 : accueil des journalistes – avec la possibilité de suivre le véhicule solaire à bord de la voiture de sécurité

11 h 00 : debriefing technique – présentation de la voiture à l’arrêt

12 h 00 : présentation des tests d’endurance et de résistance à 60°C et visite du camion climatique de V-Motech

13 h 00 : pause déjeuner « australienne » (le programme ne précise pas si du kangourou est au menu…)

14 h 00 : reprise des essais pour un run de 3 heures non stop – possibilité de suivre le véhicule solaire à bord de la voiture de sécurité

17 h 00 : debriefing technique – fin des tests.

Puis le véhicule pourra « prendre la route », direction… l’Australie pour participer au World Challenge qui met en compétition une cinquantaine de véhicules électriques innovants.

Pour plus d’information, se rendre sur le site d’Eco Solar Breizh.

1 commentaire à cet article
  1. Ping : Eco Solar Breizh à Versailles Satory | T...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>