Des lieux à vivre

lieuxavivrepays

Un pôle central animé

 

Les études ont montré l’intérêt d’élargir le périmètre de réflexion à l’École polytechnique. Plutôt que d’étaler les aménagements sur les terres agricoles, la proposition est de densifier le site de l’Ecole polytechnique, en incluant le quartier Ouest dans un ensemble plus attrayant.

Illustration d'un scénario d'aménagement. Dans le cadre du Plan Campus, des propositions de localisation ont été faites aux établissements d'enseignement supérieur et de recherche qui s'implanteront dans le quartier.

Des « pôles de centralités » seront développés. A proximité des arrêts de transports en commun, ils accueilleront des commerces, des services ou encore des parkings à vélo… Ces pôles permettront l’émergence d’un lieu de vie animé, à l’articulation entre l’Ecole polytechnique et son quartier Ouest.

Le quartier doit également se caractériser par la variété des ambiances entre ses différentes parties, qui permettront une bonne intégration de chaque bâtiment dans son environnement, surtout à proximité des coteaux boisés et habités d’Orsay et Palaiseau.

Un quartier bien desservi et agréable à vivre

 

Un quartier restructuré autour de plusieurs centralités

Un quartier bien relié aux vallées et au campus du sud du plateau

Le quartier de l’Ecole polytechnique sera accessible depuis la gare de Massy-Palaiseau par le Transport en Site Propre (TCSP) Massy-Saint-Quentin et depuis la gare de Lozère, desservie par le RER B.

Ce TCSP permet d’accéder au réseau ferré francilien en 9 minutes. Son prolongement va permettre un lien efficace avec le reste du campus, notamment les quartiers de Corbeville et du Moulon et le CEA. Le tracé définitif et la localisation des arrêts est en cours de définition par le STIF sur le quartier Ouest et jusqu’au Christ de Saclay.

Des réflexions sont également menées par l’Etablissement public sur le tracé en site propre à l’intérieur du site de l’Ecole polytechnique, en incluant les quartiers voisins. Ces hypothèses devront bien sûr faire l’objet d’échanges avec les collectivités. Au niveau routier, le maillage actuel organisé selon un système d’impasses doit être restructuré. Les rues ainsi créées doivent intégrer de larges trottoirs plantés et des pistes cyclables.

Le paysage valorisé

 

Le site offre aujourd’hui un potentiel paysager important grâce au lac de l’École polytechnique et à la proximité et à la proximité de la forêt domaniale de Palaiseau et des coteaux boisés. Il faut inscrire le projet d’aménagement du quartier dans son contexte, pour développer de nouveaux espaces paysagés qui mettent en valeur l’existant et permettent le développement de nouveaux usages- promenade, vélo, loisirs etc.…

Energie, eau assainissement : un quartier exemplaire

 

Études pour la structuration paysagère du quartier ; Groupement MDP - XDGA - FAA - AREP

Comme l’ensemble du cluster Paris-Saclay, le quartier de l’Ecole polytechnique se doit d’être exemplaire en matière de sobriété et d’efficacité énergétiques. Cette volonté se traduira par la construction de bâtiments très performants.

Les énergies renouvelables permettront de couvrir en grande partie les besoins de l’ensemble des bâtiments, neufs et existants. L’Etablissement public contribue également, en lien avec les collectivités, à mettre en œuvre une gestion équilibrée et durable de la ressource en eau.

Il s’agit d’assurer la prise en compte de la présence de risques d’inondations importants dans les vallées, de s’assurer de la qualité de l’eau et de participer à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine hydraulique des étangs et rigoles du plateau de Saclay.

Les commentaires sont fermés.