Comment bien s’habiller en peu de temps : la solution Fitle

FitlePaysage
Faire du shopping sur Internet sans perdre son temps, c’est ce que propose Fitle, fondée par Charles Nouboué, lauréat 2014 du prix Paris-Saclay Invest. Il a bien voulu répondre à nos questions entre deux échanges avec des investisseurs potentiels !

- Comment le concept de Fitle vous est-il venu à l’esprit ?

Juste après des études d’ingénieur puis en entrepreneuriat, j’ai rejoint le cabinet d’audit Ernst & Young. Quel rapport avec Fitle me direz-vous ? Voici la réponse : ce premier poste m’occupait beaucoup, au point de me contraindre à faire du shopping sur Internet. Or, force m’a été de constater combien c’était difficile d’y trouver le vêtement qui me corresponde vraiment. Pas moyen de voir comment il rend effectivement sur moi, avant de passer à l’acte d’achat. Certes, je peux toujours le renvoyer, mais c’est une nouvelle perte de temps. L’idée Fitle est née en juin 2012, de cette expérience personnelle : elle consiste à visualiser la manière dont un vêtement rend sur soi, à partir de la reproduction de son propre corps en modèle 3D. Pour affiner cette idée, j’ai réuni autour de moi des compétences diverses pour aider au développement de la modélisation en 3D. L’équipe est aujourd’hui constituée de 5 associés de diverses formations. Nous en sommes au stade du prototype fonctionnel, prêt à l’emploi.

- Comment cela fonctionne-t-il concrètement pour le consommateur ?

Il lui suffit de réaliser au moyen de son Smartphone 4 photos de lui (une de face, une de dos, les deux autres de chaque profil) sur un fond blanc via l’application Fitle. Nous vous reconstituons quasi-instantanément en 3D avec une précision de 97%, autant dire sans risque d’erreur. Les avantages de la solution sont, pour lui, d’au moins deux ordres. D’abord, elle lui permettra de se faire une idée précise de la manière dont le vêtement rendra sur lui, avant d’acheter.

Ensuite, elle lui assure un gain de temps : il pourra trouver l’objet de sa recherche en moins de dix secondes, top chrono. Il n’aura plus besoin de chercher sur plusieurs sites Internet le Jean’s dont il rêve – pour ne prendre que cet exemple – au milieu de milliers de références. Avec Fitle, il ne consultera plus que les Jean’s à sa taille, à son style et réellement disponibles sur l’ensemble des sites. Car Fitle n’est pas un énième site de vente de vêtements en ligne. Il intègre ceux existants, de sortes que le consommateur pourra accéder à toute l’offre disponible sur le net. Notre technologie est conçue pour numériser leurs collections en temps réel.

- En facilitant ainsi la vie du consommateur, vous esquissez l’avènement d’un prêt-à-porter de masse…

En effet. Mais avant d’aller aussi loin, Fitle offre d’autres applications possibles. La prochaine que nous mettrons en place sera une garde-robe connectée pour chaque utilisateur. Chaque achat y sera enregistré, afin qu’il puisse à terme essayer, par exemple, le jean qu’il a acheté 6 mois plus tôt, avec une chemise qu’il veut acheter maintenant, visualiser le rendu sur lui avant de se décider à acheter ou pas la chemise. En réinventant l’e-shopping, Fitle ouvre également des perspectives nouvelles au niveau social, notamment via le partage de cette garde-robes connectée entre amis.

- Vous imaginiez-vous être un jour devenir entrepeneur ?

Oui, j’ai d’ailleurs fait le master spécialisé en entrepreneuriat de l’Essec et Centrale Paris. J’ai toujours voulu monter ma propre entreprise, mais il fallait que ce soit dans un domaine qui me tienne à cœur tout en répondant à un vrai besoin du client. C’est le cas avec Fitle !

- Vous venez d’être désigné lauréat de l’édition 2014 Paris-Saclay Invest, quel intérêt représente un tel prix pour une start-up comme la vôtre ?

Il nous permet de mieux nous faire connaître auprès des d’investisseurs dont on a besoin pour finaliser le développement de notre technologie, mais aussi d’avoir un retour du public. C’est important pour un entrepreneur. Car il ne suffit pas d’avoir une bonne idée. Encore faut-il qu’elle rencontre son marché !

- Vous êtes impeccablement « sapé ». Vous n’avez donc pas besoin de Fitle…

(Rires) J’ai effectivement trouvé des habits qui me plaisent, mais ils m’ont demandé beaucoup de temps de recherche sur Internet ! Avec Fitle, je vais pouvoir continuer à bien me «  saper », tout en étant plus disponible pour être avec mes amis, plutôt que devant mon écran d’ordinateur !

Post-scriptum : suite à la mise en ligne de cet entretien, Charles Nouboue nous annonce le lancement d’une opération de crowdfunding sur le site Kickstarter. Pour tous ceux que son projet intéresse, en voici le lien : www.kickstarter.com/projects/762163326/fitle-the-smartshopping-experience

Photo : Charles Nouboue (2e en partant de la gauche) et ses associés.

4 commentaires à cet article
  1. Ping : Retour sur l’édition 2014 de Paris-Saclay Invest | Paris-Saclay

  2. Ping : Le futur en chantier(s) | Paris-Saclay

  3. Ping : FITLE, du rêve à la révolution, dans l’e-commerce | Paris-Saclay

  4. Ping : Des nouvelles de Fitle | Paris-Saclay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>