Bienvenue à Estaca

Spécialisée dans l'aéronautique, l'automobile, le spatial et le ferroviaire, cette école d'ingénieurs vient d'annoncer le déménagement de son campus de Levallois-Perret à Saint-Quentin en Yvelines.

« Une implantation au coeur d’une zone en forte croissance qui concentre un potentiel scientifique et technologique dense et diversifié.» C’est par ces mots que Pascale Ribon, directrice de l’Estaca a justifié le déménagement de son campus (actuellement à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine), à Saint-Quentin-en-Yvelines, partie intégrante de l’Opération d’Intérêt National (OIN) Paris-Saclay.

Ce déménagement permettra à l’école de se rapprocher de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) avec laquelle elle a noué des partenariats anciens : des accords d’équivalences, la participation au même PRES Université Paris Grand Ouest (UPGO). Il permettra également de renforcer ses relations avec de grandes écoles implantées sur le Cluster Paris-Saclay (Centrale Paris, Supelec, ENS…) et les grands groupes du secteur des transports qui y ont implanté leur centre de recherche (Renault, EADS, Thales…) ou leur siège social. Sans oublier les pôles de compétitivité System@tic ou Mov’eo avec lesquels l’école collabore depuis leur création.

Une école presque centenaire

L'Estaca a été fondée en 1925. Son implantation à Levallois-Perret remonte à 1975. Entre temps, en 1953 (année de la création d'une antenne à Laval), elle a été reconnue par l'Etat. Elle est habilitée à délivrer le titre d'ingénieur depuis 1986. Sa pédagogie se veut innovante : les enseignements sont dispensés par une majorité d'ingénieurs en activité, en prise directe avec les problématiques d'avenir (éco-conception, nouvelles énergies, systèmes embarqués ou de transports urbains…). L'école dispose en outre d'un Centre de recherche en ingénierie en plein essor, mobilisant 6 équipes qui travaillent sur des projets collaboratifs avec des entreprises. Outre les partenariats avec des établissements implantés à Saint-Quentin en Yvelines, l'Estaca compte une quarantaine de partenaires universitaires étrangers.

Rappelons que l’Estaca est membre fondateur de l’Institut d’Excellence sur les Energies Décarbonnées (IEED) Vedecom implanté à Versailles-Satory, et qui vient d’être sélectionné dans le cadre des Investissements d’Avenir (voir la brève parue cette semaine).

Ce nouveau campus sera mis en chantier l’année prochaine. Il abritera des laboratoires pour les équipes recherche (en vibrations & acoustique, en commande & systèmes et en fluides & énergétique) avec des espaces dédiés, les uns, aux travaux pratiques, les autres, à la recherche appliquée. Une maison des étudiants est également prévue pour leur permettre de mener à bien des projets aussi bien académiques qu’associatifs. Au total, la superficie sera plus que doublée : elle passera de 6 000 mètres carrés à 14 000, pour accueillir à terme 1 500 étudiants (contre 950 sur le site de Levallois-Perret).

Source : d’après le communiqué de presse publié le 15 mars 2012.

Nous ne manquerons pas de suivre l’actualité de ce projet avec, pour commencer un entretien avec Pascale Ribon, courant avril, afin de voir notamment comment sont envisagées les mutualisations avec les campus existants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>