« All you need is… love, design, engineering and business »

Séance de travail à l'Aalto Design Factory
Séance de travail à l'Aalto Design Factory
Mener sa thèse en s’employant à résoudre les défis technologiques rencontrées par des entreprises. C’est la possibilité qu’offre à ses étudiants l’université finlandaise d’Aalto à travers sa Design Factory. Visite des lieux par Sébastien Douard, de la Direction du développement économique de l’EPPS.

Imaginez un lieu où vous pouvez transformer vos idées en objets, apprendre la technique de l’impression 3D, suivre des séminaires pour créer votre entreprise ou rencontrer des investisseurs potentiels, terminer votre thèse sur l’innovation tout en partageant un café avec vos amis. Ce lieu c’est la Aalto Design Factory, installée à Otaniemi, au cœur du campus de l’Université Aalto – du nom du célèbre architecte finlandais qui l’a conçue.

CAO et impression 3D

Chaque rentrée universitaire, plusieurs entreprises se pressent à la Design Factory dans le cadre du Product Development Project (PDP). Elles disposent de cinq minutes pour convaincre les étudiants de résoudre leurs problèmes d’ingénierie, de conception et de design. Les divers cas exposés ont pour point commun d’être concrets et rencontrés par les entreprises au quotidien. Les étudiants choisissent ensuite le projet qui les intéressent et sur lequel ils vont travailler pendant l’année, à travers de nombreux ateliers et séminaires, en bénéficiant d’un encadrement par des professeurs volontaires, de toutes disciplines et des représentants des entreprises. Pas de plans d’action ou de recommandations. Pour répondre aux problèmes des entreprises, les étudiants créent, conçoivent, prototypent, testent et ajustent, jusqu’à obtenir un produit commercialisable. Les entreprises apprécient manifestement : elles sont de plus en plus nombreuses à se presser pour exposer leurs problèmes techniques. Et ce, en dépit des 15 000€ de frais d’inscription qui couvrent les dépenses des recherches menées par les étudiants… sans garantie de résultat final. En 4 ans d’existence du PDP, 14 produits sont devenus commercialisables ou ont été intégrés à des produits commercialisés : équipements médicaux ergonomiques facilitant le traitement des  patients par ultrasons, plateforme d’aide à la gestion de portefeuilles clients, système innovant de traitement d’eau…

L’objectif de la Aalto Design Factory est de réduire la frontière entre le monde académique et le monde entrepreneurial en créant un lieu intermédiaire dans lequel les étudiants travaillent sur des projets professionnels de manière opérationnelles et autonome combinant R&D, ingénierie, design et marketing. Un seul mot d’ordre : Learning by doing. Les étudiants passent ainsi de la conception de leur projet à sa réalisation grâce à des outils de pointe : impression 3D, conception assistée par ordinateur (CAO) et de plus classiques ateliers d’électronique et de menuiserie. Dans cet environnement créatif, l’échec fait partie intégrante du processus d’apprentissage.

Sortir d’une logique de silo

Suivant les principes d’innovation ouverte, il s’agit également de sortir d’une logique de silo et de croiser les disciplines pour faire émerger des produits innovants. On croise ainsi dans les différentes salles de la Design Factory des ingénieurs en télécommunication ou en électronique, des étudiants en design ou en commerce, des spécialistes de l’ingénierie ou de l’ergonomie. Et, bien sûr, de nombreux autres étudiants désireux de créer et de concrétiser leurs idées. Cette diversité développe une ébullition créative perceptible et impressionnante pour les nombreux visiteurs du lieu.

L’aménagement de la Design Factory s’est adapté à cette diversité des usages et des publics. L’ancien entrepôt de 3000 m² a été transformé en espace intégralement modulable. Les étudiants définissent et construisent leur propre environnement de travail : les différentes salles et leurs usages sont pensées en commun en fonction des besoins de chacun. Outre les grandes salles modulables dédiées aux conférences et aux séminaires, on trouve des espaces dédiés au brainstorming, des lieux dédiés aux conférences téléphoniques, une salle holiday dans laquelle les étudiants peuvent travailler sans être dérangés puisqu’ils y sont en vacances… La flexibilité a été poussée à son maximum : personne ne possède de bureau personnel afin que chacun navigue entre les différents espaces selon ses envies. Les équipements des différents espaces sont conçus par les usages eux-mêmes : une télévision située dans la cuisine permet de voir en direct ce que les étudiants du bâtiment voisin sont en train de se préparer pour le déjeuner, tandis que le comptoir de café permet, lui, de… charger son téléphone mobile par simple induction !

Le succès de la Aalto Design Factory a déjà dépassé les frontières finlandaises : des partenariats ont été montés avec d’autres lieux créatifs à travers le monde pour renforcer les projets collaboratifs. Le personnel de la Design Factory propose même son expertise dans le développement d’espaces de travail créatif similaires et a déjà essaimé en Australie avec la Aalto-Swinburne Design Factory et à Shanghai avec la Aalto-Tongji Design Factory.

La visite de la Aalto Design Factory a eu lieu lors d’un voyage d’étude réalisé en partenariat avec l’ensemble des participants de la démarche attractivité internationale Paris Saclay (collectivités, chambres de commerces, pôles de compétitivité…), pilotée par l’EPPS et l’ARD Ile-de-France et cofinancée par la Direccte Ile-de-France. Ce voyage d’étude qui s’est tenu les 23 et 24 octobres derniers avait pour objectif de comprendre l’univers concurrentiel et de s’inspirer des bonnes pratiques en matière d’attractivité internationale et de marketing territorial du Grand Helsinki et du cluster d’Otaniemi. 

Par Sébatien Douard

2 commentaires à cet article
  1. imo

    Bonjour,

    Y a t-il des endroits en Ile de France avec des imprimantes 3D libres d’utilisation?

    Si oui, lesquels?

    Merci.

    Cordialement.

  2. Allemand

    Bonjour,

    C’est une question intéressante que vous soulevez et que je m’engage à creuser. Pour l’heure, je vous invite à contacter l’Institut d’Optique Graduate School (IOGS) dont la Filière Innovation – Entrepreneurs (FIE) dispensée dans la bâtiment 503 du campus d’Orsay dispose d’une imprimante 3D susceptible d’être louée à des personnes extérieures. Il se trouve qu’il en est question dans le dernier article mis en ligne sur le site Média Paris Saclay, consacré précisément au 503.
    Bonne lecture,
    Sylvain Allemand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>