Walk it easy. Rencontre avec Zineb Agoumi et Thibault Faÿ

ezyGainPaysage
Suite et fin de nos échos à l’édition 2017 de Paris-Saclay Connexion et de Paris-Saclay Invest à travers les témoignages de Zineb Agoumi (sur la photo) et Thibault Faÿ (premier à droite), qui ont co-fondé EzyGain, une start-up qui démocratise le tapis de rééducation à la marche tout en le rendant plus « intelligent ».

- Si vous devier pitcher EzyGain….

Zineb Agoumi : EzyGain est un tapis de rééducation à la marche, connecté : grâce à un système de capteurs, placés à l’intérieur du tapis, il permet d’analyser en temps réel la marche du patient, pour lui proposer un feedback via un iPad : sur la longueur de son pas, la répartition de la charge, etc.

- On imagine que d’autres que vous y ont pensé. Quelle est donc la spécificité de votre offre ?

Thibault Faÿ : Des tapis roulants pour la rééducation à la marche ou le soulagement du poids, existent effectivement déjà et ce, depuis plusieurs années. Sauf que le matériel proposé est en général encombrant et souvent très cher – il faut compter plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’euros. Ce qui les rend inaccessibles aux petites structures : cabinets de kinésithérapie, maisons de retraite, Ehpad,… – ou même aux particuliers qui voudraient poursuivre leur rééducation chez eux.
Nous ne proposons pas pour autant du low cost. Comme Zineb l’a expliqué, notre tapis est « intelligent ». En plus des capacités d’analyse, il stimule le patient au plan cognitif à travers des activités ludiques.

- On imagine la pluralité des compétences et connaissances que vous avez dû mobiliser : techno, numériques mais aussi médicales, scientifiques,…

Zineb Agoumi : En effet, et c’est pour cela que nous avons constitué une équipe très pluridisciplinaire. Je suis moi-même diplômée de l’école Centrale de Paris et de l’ESSEC ; Thibault est, lui, Polytechnicien, spécialiste de biomécanique. Six autres personnes nous accompagnent : Jean-Baptiste, diplômé du master entrepreneuriat / Big Data de l’Ecole Polytechnique ; Felix, designer industriel ; Thierry, médecin chef du Centre de Médecine Physique et de Réadaptation de Bobigny ; Laurent directeur stratégique ; Maylis, Business Developper ; enfin, Théo, Data Scientist.

- A quel stade en êtes-vous dans votre développement ?

Thibault Faÿ : Nous sommes incubés à Agoranov dans le VIe arrondissement…

- En banlieue de Paris-Saclay, donc…

Zineb Agourmi : (Rire) Tout à fait !

Thibault Faÿ : Etant entendu que nous sommes plusieurs à être issus de l’écosystème Paris-Saclay et à continuer à entretenir des liens forts avec nos écoles respectives. Nous n’en remercions pas moins Agoranov pour son accompagnement de qualité !

Zineb Agoumi : Concernant notre développement, nous sommes en train de passer de la phase de prototypage à la phase de production en série. Le lancement commercial est prévu pour octobre-novembre 2017.

- Quel intérêt représente pour vous la participation au showroom de Paris-Saclay Connexion ?

Zineb Agoumi : C’est une belle opportunité pour rencontrer des investisseurs et des partenaires commerciaux, voire des industriels. C’est aussi un moyen de maintenir des liens avec l’écosystème de Paris-Saclay qui aura permis à notre projet de voir le jour.

- Qu’est-ce qui vous a prédisposés à devenir entrepreneurs ? Des parents entrepreneurs ?

Zineb Agoumi : Non, pour ce qui concerne les miens : ils sont médecins. Mais sans doute m’ont-ils transmis leur vocation à travers le concept d’EzyGain !

- Qu’est-ce qui a suscité chez vous l’envie de sauter le pas ?

Zineb Agoumi : Une histoire personnelle. Ma grand-mère est décédée suite à des problèmes de mobilité, entre autres. J’ai alors voulu faire quelque chose pour aider les personnes ayant des difficultés de marche.

Thibault Faÿ : Pour ce qui me concerne, c’est depuis tout petit que je me suis vu inventer quelque chose avec une forte aspiration à être autonome, à ne pas dépendre d’un pouvoir hiérarchique. J’ai trouvé le moyen de satisfaire cette double inclination à travers l’entrepreneuriat, avec ses motifs de joie et de déception. On peut rencontrer l’échec, mais cela n’empêche pas de repartir de plus belle, au contraire. Et puis, notre projet a, ce me semble, une vraie utilité sociale ; il répond à un vrai besoin, en améliorant la vie de patients. Cela ajoute au plaisir d’entreprendre !

Zineb Agoumi : Waouh !

- Ce sera le mot de la fin !

Zineb Agoumi : Oui, s’il vous plaît !

Précisons que EzyGain a fait partie des neuf lauréat(e)s du premier concours « handicap et innovation : autonomie à tous les âges de la vie et conception universelle », organisé dans le cadre de l’action « Projets industriels d’avenir » du Programme d’investissements d’avenir, pilotée par le Commissariat Général à l’Investissement (CGI) et opérée par Bpifrance, en collaboration avec le secrétariat d’Etat chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion. Pour en savoir plus sur cette start-up, cliquer ici.

A lire aussi les autres échos à l’édition 2017 de Paris-Saclay Connexion et Paris-Saclay Invest (pour y accéder, cliquer ici).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>