Une conciergerie pleine de talents… Entretien avec Albert Meige

MeigeConciergeriePaysage
Il nous avait présenté dans un précédent entretien son concept d’experts à la demande, mis en œuvre à travers sa société Presans. Depuis, il vient de compléter son offre avec une « Conciergerie », dont il nous dit plus dans ce nouvel entretien.

- Si vous deviez pitcher votre « Conciergerie »…

C’est une plateforme numérique par laquelle nous nous engageons à identifier dans les 72 heures plusieurs experts reconnus au plan international, à même d’apporter des éléments de réponse à la problématique d’un client. Il suffit à ce dernier de la formuler dans une première rubrique prévue à cet effet. Charge ensuite à ce même client de choisir l’expert parmi plusieurs possibles, sur la base des premiers éléments qu’ils auront communiqués sur leurs compétences et leur disponibilité. La plateforme propose ensuite un numéro d’appel de façon à mettre l’un et l’autre en relation directe.
Créer ainsi des relations de qualité, dans des délais très courts, tel est le défi que nous proposons de relever à travers notre Conciergerie. Pour y parvenir, nous nous appuyons sur les ressources du digital et l’expertise de nos Fellows, une douzaine de personnes ayant une longue expérience et fine connaissance du monde industriel, et qui interviennent en back office pour cerner, à partir de la liste établie par nos algorithmes, les experts les plus pertinents par rapport à une problématique donnée.

- Comment en êtes-vous venu à proposer ce service complémentaire ?

La Conciergerie s’inscrit dans le prolongement de la réflexion que nous avons engagée autour des nouvelles formes d’organisations, dans le monde de l’entreprise, induites par l’innovation ouverte, et dont je vous avais parlé lors du précédent entretien [pour y accéder, cliquer ici]. Une des caractéristiques de ces « organisations ouvertes », ainsi que je propose de les appeler, est de pouvoir solliciter des équipes d’experts à la demande pour répondre aux problématiques qu’elles sont susceptibles de rencontrer dans leur processus d’innovation industrielle.
En réponse à cette caractéristique, Presans a commencé par proposer une plateforme conçue selon le principe des « Talents on demand ». A ce jour, pas moins de 6 millions d’experts ont été identifiés à travers le monde, à partir d’un important travail de veille, s’appuyant sur des algorithmes, donc, que nous avons développés nous-mêmes. Comparée à d’autres plateformes ayant investi ce domaine (nous n’avons pas prétention à être les seuls ni les premiers), nous nous différencions d’au moins deux façons. D’une part, en nous concentrant sur les expertises scientifiques et techniques. D’autre part, en nous appuyant sur cette communauté de Fellows que j’évoquais tout à l’heure. La mise en lien que nous effectuons est donc qualifiée : elle ne s’appuie pas seulement sur les algorithmes !

- Une particularité qui vous permet de vous positionner en tiers de confiance…

C’est exactement cela. Compte tenu des besoins de confidentialité des clients (des entreprises industrielles confrontées à une concurrence mondiale), la mise en relation ne saurait être totalement automatisée. Nous devons pouvoir garantir le sérieux et les compétences des experts identifiés. C’est, encore une fois, l’apport de nos Fellows, sans lesquels je doute que nous puissions instaurer la moindre relation de confiance.

- Que proposez-vous donc de nouveau avec la Conciergerie ?

Jusqu’alors les appels à expertise auxquels nous proposions de répondre portaient sur des projets pouvant courir sur plusieurs semaines voire des mois, et impliquaient donc de pouvoir mobiliser les experts plusieurs jours durant. Le processus que nous avons mis en place a été décrit en détail à travers deux études de cas – l’une portant sur Total, l’autre sur Danone – qui ont pu attester de l’efficacité de notre proposition de Talents on demand : non seulement l’expertise à la demande répondait à de réels besoins, mais encore, elle pouvait déboucher sur des solutions innovantes (en amenant l’industriel à explorer d’autres pistes que celles auxquelles il avait pensé initialement).
En bon innovateur, nous avons cependant été à l’écoute de nos clients. De leur feedback ressortait régulièrement le besoin de pouvoir consulter de manière plus ponctuelle un expert, le temps d’un échange téléphonique en prévision, par exemple, d’un argumentaire à préparer pour sa direction générale. Une expertise scientifique et technique flash, en quelque sorte.
Tant et si bien qu’au milieu de l’an passé, nous avons entrepris de co-construire une offre complémentaire, à travers une série de workshops auxquels ont été associés plusieurs de nos clients. C’est de ces workshops qu’a émergé la solution de la Conciergerie.
Comparée à notre premier service, la digitalisation est poussée plus loin : le client dépose directement sur la plateforme sa ou ses questions. Une fois que les experts ont été identifiés par nos algorithmes et la supervision de nos Fellows, la sélection finale se fait, donc, suivant leur disponibilité et sur la base des premiers éléments qu’ils nous ont communiqués. Charge ensuite, comme indiqué, au client de choisir celui avec lequel il souhaite s’entretenir.

- En somme, à travers cette Conciergerie, vous prenez acte de la mondialisation des champs d’expertise tout en puisant dans les ressources du digital pour favoriser la mise en relation…

En effet. De manière générale, Presans s’emploie à combiner l’intelligence artificielle, à travers les technologies du numérique, avec de l’intelligence humaine, à travers la mobilisation de nos Fellows, des experts en chair et en os.

- Comment appréhendez-vous le défi posé par une problématique mal posée ? Si cela se trouve, un industriel en a une vraie, mais ne la formule pas forcément dans les bons termes…

Autant cette question peut se poser pour notre activité première (les experts sollicités, comme dans l’exemple que je vous avais donné, peuvent orienter vers d’autres pistes que celles imaginées par l’industriel), autant elle se pose avec moins d’acuité dans le cas de la Conciergerie, qui est, je le souligne, conçue pour des questions flash sur une problématique bien précise.

- En quoi peuvent justement consister ces questions flashs ? Pouvez-vous donner des exemples parmi celles que vous avez déjà reçues ?

Oui (et ce, je le précise, avec l’accord préalable, des clients, dont je me garderai cependant de donner le nom). Voici, donc, un premier exemple : « Peut-on prévoir la rupture d’une fusée d’essieu en matériaux composites ? Quelle démarche d’assurance qualité ? » Une double question probablement incompréhensible pour le commun des mortels, mais pas pour des experts en process industriels. D’autant que celui qui la formule a pris soin de préciser le contexte : elle fait suite à un accident mettant en cause une technologie nouvelle et impliquant l’ingénierie. L’industriel était manifestement confronté à une situation de crise et sollicitait en conséquence l’avis d’experts pour en comprendre les causes.
Autre exemple de question que nous avons reçue : « Quels moyens de fabrication additive (impression 3D, donc) faut-il envisager pour produire des pièces de structures moteurs à l’échelle industrielle (100 pièces par jour) ? Technologies, compétences et moyens mis en œuvre. » Le contexte est là encore explicite mais très différent : il s’agit de préparer un argumentaire, pour établir un budget serré avec la DG…
Enfin, voici un 3e exemple : « Quel laboratoire (Grèce, Irlande ou PECO) associer à un tour de table sur un projet de développement de matériaux acoustiques absorbant pour application automobile ? ». Il s’agit donc de trouver des partenaires pour boucler un projet dans la perspective d’un dépôt de dossier dont l’échéance est proche.
Dans un cas comme dans l’autre, ces questions appellent des réponses rapides.

- Votre Conciergerie est donc déjà opérationnelle…

Oui. Elle a été lancée officiellement en mai, mais ce lancement a été précédé d’une phase de tests auprès de clients ayant déjà sollicité Presans.

- Quel est le coût de ce service ?

Pour une question donnée, il en coûtera dans le cadre d’une offre de lancement (proposée jusqu’à décembre), 1 500 euros TTC. Un montant qui comprend l’identification de l’expert et la mise en relation avec le client. Un tarif dégressif est cependant proposé en fonction du nombre de questions, un client pouvant en préacheter en créditant son compte. Nous faisons en effet l’hypothèse que, dès lors qu’il aura été satisfait par notre Conciergerie, il ne demandera qu’à y revenir.

- Quels sont les premiers retours ?

Ils sont plus qu’encourageants. Trois de nos premiers clients (Faurecia, Danone et GTT) n’ont d’ailleurs pas hésité à venir témoigner à l’occasion de la conférence de presse que nous avons organisée en mai dernier, en attestant de la rapidité de notre service.
Paradoxalement, nous aurions été même un peu trop rapide, selon les dires d’un de ces trois clients : le top manager qu’il voulait impliquer dans la conversation téléphonique n’était pas disponible avant plusieurs jours, à la différence de l‘expert.
Depuis le lancement, nous n’avons de cesse de faire évoluer notre concept, en fonctionnant en mode aussi agile que possible avec nos premiers clients. Depuis la version 0, des enrichissements ont d’ores et déjà été apportés sur l’interfaçage et les services proposés. Au début, nous pensions qu’une conversation téléphonique avec un expert suffirait à l’industriel. Des clients ont manifesté le besoin de pouvoir en conserver une trace écrite. Nous proposons donc désormais en option une synthèse de la conversation.

- Une démarche itérative en somme…

Parfaitement. Dès lors que nous adressons à des professionnels de l’innovation, nous ne pouvons pas ne pas être nous-mêmes dans une telle démarche.

- La Conciergerie a-t-elle été d’abord conçue pour les grands comptes ?

Non. Toutes les entreprises peuvent y recourir. GTT que j’évoquais à l’instant est d’ailleurs une PME. Autant notre première activité s’adresse a priori à de grands groupes industriels, autant la Conciergerie a été conçue pour répondre aux questions d’entreprises de toute taille, y compris des start-up.

- Lesquelles pouvant aussi bien intervenir au titre de leur expertise ?

Oui. Notre panel d’experts en compte d’ailleurs de l’ordre de 200 000 évoluant dans des start-up.

- Quel est l’intérêt pour les experts de répondre ?

Au cas où ils sont retenus, ils sont bien évidemment rémunérés selon des modalités que nous fixons nous-mêmes, toujours dans cette logique de tiers de confiance.

- Au fait, pourquoi cette appellation de Conciergerie ?

Parce que les feedbacks de nos clients dont je parlais tout à l’heure n’étaient pas sans évoquer ces besoins manifestés par des salariés au sein de leur entreprise, de pouvoir accéder à tout moment, à toutes sortes de services, depuis une hotline. Dans le même esprit, notre nous nous engageons à répondre à n’importe quel besoin en matière d’expertise scientifique et technique. Votre boss vous demande un état des lieux sur l’impression 3D pour la fin de la semaine ? Il vous suffit de vous adresser à notre Conciergerie. Elle vous trouvera avant 72 h, l’expert dont vous avez besoin. Et puis, à Presans, nous aimons bien associer l’univers digital à des éléments du passé, en considérant que la réalité ne cesse d’être dans cette hybridation permanente entre des innovations d’hier et d’aujourd’hui.

- Les experts que vous identifiez relèvent du monde industriel. C’est aussi le cas de vos Fellows. Pourquoi donc illustrer le site de la Conciergerie par la célèbre photo d’un Congrès de Solvay qui réunissait d’abord d’éminents scientifiques (dont Marie Curie, Albert Einstein, qui apparaissent au premier plan) ?

Pour évoluer dans le monde industriel, les experts que nous identifions n’en sont pas moins, pour beaucoup, d’entre eux des scientifiques dans l’âme. Quant à la photo que nous avons fait le choix de reproduire, elle réunissait ce qui se faisait de meilleur il y a un siècle, au plan scientifique, mais aussi technique. Le choix de la reproduire est une manière d’affirmer, non sans humour, notre ambition de réunir ce qui se fait de meilleur, aujourd’hui, en 2017 !

Pour en savoir plus sur la Conciergerie, cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>