Un sociologue à la tête de l’ENS Cachan

Pierre-Paul Zalio a été nommé Président de l'École normale supérieure de Cachan par décret du Président de la République. Spécialiste de l’entrepreneuriat, il aura notamment pour tâche de mener à bien le projet d’aménagement de cette grande école, sur le Plateau de Saclay.

Né en 1966, Pierre-Paul Zalio était, au milieu des années 80, un jeune élève de l’ENS Cachan. Près d’un quart de siècle plus tard, le 4 octobre dernier, il en est devenu officiellement le tout nouveau Président  ! Entre-temps, il  en a assumé, à partir de mai 2012, les fonctions d’administrateur provisoire, suite à la nomination de son prédécesseur, Jean-Yves Mérindol en tant que conseiller Enseignement supérieur et recherche du Président de la République.
 Il a dirigé le département de sciences sociales de l’ENS Cachan, fondé le réseau thématique de sociologie économique de l’Association française de sociologie (AFS), exercé, depuis septembre 2011, les fonctions de vice-président chargé de la recherche.

Un spécialiste de l’activité entrepreneuriale

Entre autres responsabilités, il a dirigé le laboratoire IDHE (Institutions et dynamiques historiques de l’économie). Contrairement à ce que l’intitulé suggère, il n’est ni historien, ni économiste, mais sociologue (il est agrégé de sciences sociales, docteur en sociologie de l’EHESS et titulaire de l’HDR, Sciences-po Paris). Après des travaux sur la socio-histoire du patronat familial français (Grandes familles marseillaises au XXe siècle. Enquête sur l’identité économique d’un territoire portuaire, Belin, 1999) et le rapport des acteurs économiques au territoire, il s’est tout spécialement intéressé à l’activité entrepreneuriale qu’il aborde à la fois sur le plan théorique et à travers des enquêtes de terrain qui l’ont conduit de Marseille à Shanghai en passant par le Havre. Il a pu ainsi montrer que cette activité des entrepreneurs s’apparente à « un travail de repérage des hétérogénéités de cadrage des transactions, travail qui exige de l’entrepreneur de se construire au croisement de plusieurs mondes sociaux. » En bon sociologue, il montre aussi que la figure même de l’entrepreneur ne réside pas seulement dans des qualités intrinsèques, mais se construit à partir des « appuis sociaux qui rendent possible la connexion de sphères sociales hétérogènes. » Des travaux qui lui ont valu la Médaille de bronze du CNRS en 2003.

C’est dire si le Plateau de Saclay se présente comme un « terrain de choix » pour le chercheur. Mais avant de l’investir comme tel, il faudra au tout nouveau Président mener à bien le projet d’aménagement de l’ENS Cachan sur le Plateau de Saclay, prévu à l’horizon 2016-17. Avec des talents d’entrepreneur ?

1 commentaire à cet article
  1. Ping : Pourquoi l’ENS Cachan à Paris-Saclay. Rencontre avec Pierre-Paul Zalio (1) | Paris-Saclay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>