Retour sur Making With. Trois questions à Ronan James

MakingWithPaysage
Quatre jours durant, le PROTO204 a proposé « Making With » une riche programmation, en lien avec Futur en Seine, le festival du numérique. Ronan James a bien voulu dresser un premier bilan.

- Quel bilan après quatre jours de « Making With » ?

Futur en Seine a offert au PROTO204 l’opportunité de se mettre en scène comme la vitrine des innovateurs de Paris-Saclay et lieu de rencontre des communautés créatives du numérique. Notre programme a constitué un vrai challenge collectif : il proposait sur quatre jours près d’une douzaine de rendez-vous avec la participation d’une vingtaine de partenaires. Les retours des 150 participants – mentors, entrepreneurs, artistes et porteurs de projets – ont été extrêmement positifs et nous tenons à remercier les partenaires qui nous ont permis de proposer un programme avec des contenus et des intervenants d’aussi grande qualité. Les pitchs, les démonstrations et autres sessions d’accélération ont permis de mettre en lumière des projets très prometteurs, et nous espérons continuer de collaborer avec eux. Que ce soit dans le design et l’enseignement avec Déclic et des trucs ; dans le big data et les télécom avec Dhatim et surtout les applications mobiles, avec Spraed [auquel le Média Paris Saclay consacrera prochainement un article ] et Sidemash. Tous ces porteurs de projets ont proprement bluffé et enthousiasmé les mentors. Nous avons eu aussi la chance d’accueillir des installations originales, dans lesquelles les visiteurs se sont facilement laissés embarquer : sur Mars, avec ExplorNova360, et dans leur propre intimité avec Première intimité de l’être. De futures installations devraient aussi voir le jour grâce aux sessions organisées par la plateforme ArtScienceFactory  et La Diagonale Paris-Saclay qui ont su mobiliser de nombreux porteurs de projet. Du côté du retour d’expérience, nous n’avons pas été en reste avec des conférences d’autres explorateurs de haut-vol. Je pense, par exemple, à Thomas Boudalier, le co-fondateur de Neolane – racheté 600 M€ par Adobe ! – et serial entrepreneur. Non sans humour, il a accepté de dispenser ses conseils plus que précieux à un public très attentif. Les responsables du iLab d’Air Liquide, de Creative Fablab de Renault, de la Filière Innovation et Entrepreneuriat de l’IOGS, le manager du Digiscope Fablab et la fondatrice de Makery se sont, eux, prêtés au jeu de la table ronde en soulevant des questions passionnantes sur les Fablabs et les Labs internes d’entreprises. Enfin, les Interférences VIDA nous ont ouvert l’esprit et les oreilles sur les nombreuses d’interactions envisageables dans les relations art/science.

- Un mot sur Chorus Digitalis qui a clôturé cette première édition de Futur en Seine ?

Ce fut l’ultime rendez-vous et quel rendez-vous ! Tandis que le PROTO204 baignait sous la lumière naturelle, une musique évanescente alliant synthèse vocale et clavecin s’est mise à emplir la pièce. Le concert du Chorus Digitalis venait de commencer, et ce fut un vrai bonheur. Une fin des plus emblématiques pour nos événements Futur en Seine : Chorus Digitalis est un dispositif musical à base de tablettes tactiles, constitué par des chercheurs, transformés pour l’occasion en musiciens. Ils offrent leurs composition inédites à d’autres chercheurs, mais aussi des étudiants, des artistes, des entrepreneurs et à tous les curieux du numérique. Tout un symbole pour le lieu.

- Et la suite ?

Il est clair que j’attends impatiemment l’édition 2015 de Futur en Seine pour ancrer un peu plus ce festival à Paris-Saclay, aller encore plus loin dans la démonstration de projets et la connexion des communautés que compte ce territoire. En attendant, la programmation continue ces jours-ci avec les ateliers du Grand Paris, une soirée dans le cadre de l’Innovation Summer Camp’14, la présentation des lauréats du festival CURIOSITas ou encore la présentation du projet architectural de la Maison d’Initiation et de Sensibilisation aux Sciences (MISS) et sûrement bien d’autres surprises. Et tout cela au cours du seul mois de juillet !

A lire aussi les comptes rendus d’une démonstration d’impression 3D (cliquer ici) et de la présentation d’ArtScienceFactory (cliquer ici).

Pour toute information, se rendre sur le blog du PROTO204 en cliquant sur le logo figurant sur la page d’accueil du Média Paris Saclay.

1 commentaire à cet article
  1. Ping : Retour sur Making With. Trois questions &agrave...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>