Paris-Saclay côté Versailles Grand Parc. Entretien avec Frank Zschiegner

FZschiegnerTechinnov2017Paysage
Suite de nos échos à l’édition 2017 de Techinnov, à travers le témoignage de Frank Zschiegner, responsable économie territoriale au sein de Versailles Grand Parc, dont c’était la première participation.

- En quoi est-il important pour la Communauté d’agglomération Versailles Grand Parc de participer à un événement comme Techinnov ?

C’est la première fois que nous y participons. Jusqu’à présent, Techinnov nous apparaissait comme un événement essentiellement essonnien. Manifestement, il revêt désormais une dimension plus que régionale. L’organisation est bien rodée. Comme vous pouvez le constater, il y a du monde. Mais au-delà de l’aspect quantitatif, il y a aussi la qualité de l’audience. On y rencontre tous les acteurs de l’écosystème de l’innovation : des donneurs d’ordre, des startuppers, des investisseurs, ainsi que des territoires, des établissements d’enseignement supérieur, etc. C’est l’occasion de se tenir informé de ce qui se passe au plan de l’innovation technologique et de montrer nos actions pour l’accompagner.

- Qu’est-ce qui vous a décidé à franchir le pas cette année ?

L’EPA Paris-Saclay nous a proposés de partager un stand avec les deux autres Communautés d’agglomération de l’OIN Paris-Saclay, celles de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Paris-Saclay, avec l’idée de promouvoir ensemble le projet de cluster. C’est une réelle opportunité de montrer ce que l’on fait en matière de développement économique, de nouer contact avec des entreprises et d’en connaître les besoins. Je suis d’ailleurs venu avec ma collègue qui dirige la pépinière d’entreprise de Versailles Grand Parc.

- Quel bilan feriez-vous à la mi-journée ?

On sent un réel frémissement du côté des start-up comme des autres acteurs de l’écosystème. De plus en plus de sociétés innovantes voient le jour. Le phénomène, qui était encore parisien il y a quelques années, gagne l’ensemble de l’Ile de France et Paris-Saclay en particulier. Un mouvement dont Techinnov se fait bien le reflet.
Je suis très agréablement surpris par la diversité des contacts que nous avons déjà noués : nous avons été sollicités aussi bien par des entreprises et des investisseurs que par des collectivités en quête de partenariats. Manifestement, les territoires ne cherchent plus à entrer en concurrence les uns contre les autres, mais, au contraire, à identifier des complémentarités. Ils ont pris la mesure du fait que l’économie ne s’arrête pas aux limites intercommunales ou même régionales. Quant aux entreprises, elles ne nous questionnent pas seulement sur nos disponibilités foncières ni ne cherchent à nous vendre des prestations ; elles nous sollicitent aussi pour que nous les mettions en lien avec des partenaires potentiels. A cet égard, j’ai eu un échange intéressant avec une association créée à l’initiative d’universitaires, qui se propose de mettre en relation des entreprises avec des doctorants susceptibles d’y travailler à temps partiel. J’ai proposé de la mettre en relation avec notre Club RH (qui réunit des responsables Ressources Humaines d’entreprises présentes sur notre territoire).

- Les personnes qui viennent sur votre stand vous associent-elles à Paris-Saclay ? Autrement dit, est-ce aussi comme porte d’entrée dans l’écosystème qu’elles vous abordent ?

Etant sur le même stand que l’EPA Paris-Saclay, les personnes font très vite le lien, sinon nous interrogent sur cette proximité. Cela étant dit, ces mêmes personnes voient aussi « Versailles », une marque en soi. Ce qui ne devrait pas être considéré comme quelque chose de problématique dans la perspective de Paris-Saclay. Au contraire, cela illustre la diversité de l’écosystème. Et comme je le disais, l’heure n’est plus tant à la concurrence entre les territoires qu’à la recherche de complémentarités. A fortiori, quand ces territoires participent d’une même OIN.

- Même avec le futur métro automatique de la ligne 18, cela ferait-il sens d’organiser Techinnov sur le Plateau de Saclay ou même à Versailles ?

Difficile de répondre à cette question. Paris-Saclay existera aussi en témoignant de sa capacité à aller à la rencontre des acteurs de l’innovation là où ils se trouvent. Cela peut donc aussi avoir du sens d’organiser un tel événement dans un aéroport. Par définition, c’est un lieu où on croise des personnes de différents horizons professionnels et géographiques. Et puis Orly est accessible en voiture – les places de parking sont suffisamment nombreuses – mais aussi par les transports en commun. Manifestement, Paris Aéroport (ex-ADP) ne demande qu’à soutenir le développement de cet événement.
Maintenant, si Techinnov était victime de son succès avec une audience qui doublerait voire triplerait, sans doute faudrait-il songer sérieusement à un autre emplacement. Qu’il me soit alors permis de rappeler que nous disposons d’un bel endroit ! En l’occurrence : le Palais des Congrès, situé à deux pas du Château de Versailles et bien desservi par les transports en commun.
Cela étant dit, à partir du moment où il s’agit de contribuer au rayonnement de Paris-Saclay, cela me serait égal que Techinnov soit organisé ici où là. L’important est de renforcer l’animation de l’écosystème Paris-Saclay : convaincre les acteurs qui y sont déjà présents d’y rester, mais aussi l’enrichir en prospectant de nouveaux investisseurs, à travers le monde. Car c’est à cette échelle qu’il nous faut raisonner.

Pour en savoir plus sur Frank Zschiegner que nous avons déjà eu l’occasion d’interviewer, cliquer ici.

A lire aussi les entretiens avec : Antoine Baschiera, CEO d’Early Metrics (cliquer ici) ; Bruno Duval, président de Finance & Technologie (cliquer ici) et Philippe Moreau, directeur d’IncubAlliance (cliquer ici).

3 commentaires à cet article
  1. Ping : Quand notation rime avec innovation. Entretien avec Antoine Baschiera | Paris-Saclay

  2. Ping : Echos positifs de la 11e édition de Techinnov | Paris-Saclay

  3. Ping : « Ici, entrepreneurs et investisseurs sont obligés de se rencontrer ! » Entretien avec Bruno Duval | Paris-Saclay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>