Smart Days 2017 : entre réalité virtuelle et impression 3D. Entretien avec Gérard Bachelier

CCIsmartdays2017Paysage4
Réalité augmentée et impression 3D, telle est la double thématique de la 4e édition des Smart Days, qui se déroulera le 10 novembre prochain. Gérard Bachelier, président de la CCI Versailles-Yvelines – organisatrice de l’événement – nous en dit plus.

- Si vous deviez, pour commencer, pitcher les Smart Days…

CCISmartDays2017PaysageLes Smart Days sont un des grands rendez-vous annuels de la CCI Versailles-Yvelines et de ses partenaires, qui propose de faire découvrir les opportunités de marchés dans le domaine de l’innovation autour d’une thématique donnée. Il s’adresse principalement aux entreprises, petites et grandes, des Yvelines et du reste de l’écosystème de Paris-Saclay, étant entendu que celles implantées ailleurs en Ile-de-France y sont les bienvenues. Les Smart Days s’organisent en plusieurs temps forts : un premier, en matinée, consistant en diverses conférences présentant les enjeux et les opportunités de la thématique, puis, l’après-midi, à travers des rencontres en B to B, permettant aux entreprises d’identifier des opportunités de faire du business ensemble, mais aussi des séquences d’information sur les possibilités de financement de projets innovants. Il y a aussi l’après-midi, un espace de démonstrations où les participants pourront tester les cas concrets d’innovations, exposés au cours de la matinée. Une journée complète et riche, donc, comme vous pouvez le constater.

- Avec pour thématique cette année, la réalité augmentée et l’impression 3D…

Les Smart Days, ce sont en effet à chaque édition une thématique différente. Pour mémoire, la première portait sur les smart cities et les smart cars ; nous l’avions programmée en 2014, à l’occasion du Solar Decathlon. La suivante portait sur l’économie circulaire, la 3e sur l’open innovation. Pour cette 4e édition, nous avons donc fait le choix d’aborder tout à la fois la réalité augmentée et l’impression 3D.

- Pourquoi ce choix ?

CCISmartdays2017Paysage2Parce que la réalité augmentée est de plus en plus utilisée, ne serait-ce que dans la construction. C’est encore plus évident pour l’impression 3D, qui est loin de se cantonner aux petites imprimantes qu’on trouve dans les espaces de coworking et les FabLabs, pour la production de petits objets en résine. Elle permet désormais de la production en petites séries. C’est dire si elle peut contribuer au renouvellement de l’industrie, un enjeu majeur s’il en est. Dans un cas comme dans l’autre, nous sommes de surcroît en présence de technologies opérationnelles. Beaucoup de grands industriels – que ce soit Airbus, Safran ou encore Segula Technologies – y recourent déjà. Il nous semblait donc important de convaincre d’autres entreprises – petites et grandes, j’insiste sur ce point – de leur importance et des opportunités qu’elles offrent en termes de marchés, mais aussi de partenariats. Il en va de l’avenir du développement économique de nos territoires, ni plus ni moins.

- Combien d’entreprises participent-elles à votre événement ?

La première année, 130 entreprises avaient répondu présent. L’année suivante, nous en comptions près du double (250), la 3e, 350 et nous espérons être à plus de 350 cette année. Des chiffres qui démontrent que les Smart Days sont un événement attendu par les entreprises du territoire.

- Quels changements avez-vous introduit dans cette édition par rapport aux précédentes ?

Le principal porte sur le lieu. La première édition s’était déroulée à Versailles, les deux suivantes sur le Campus HEC. Cette année nous sommes accueillis sur le site de Bouygues Construction (dont on comprend l’intérêt pour cette double thématique qui commence à pénétrer le secteur du BTP). Le choix de le faire dans une grande entreprise répond à cette préoccupation que j’ai manifestée dès la création des Smart Days, à savoir : rester au plus près du territoire, en n’hésitant pas à aller au devant des entreprises. A cette fin, nous avons notamment développé un club réunissant pas moins de 70 d’entre elles, parmi les plus grandes. Dans ce cadre, nous organisons des réunions itinérantes dans chacune d’elle. C’est dans ce même esprit qu’a été décidé d’organiser les Smart Days sur le site de Bouygues Construction.

Bien plus, nous souhaitons participer à l’animation de l’innovation sur le territoire, que ce soit dans les Yvelines ou à Paris-Saclay. C’est pour cette raison que nous avons mis en place Open’Ynnov qui se décline en divers outils et manifestations. Le dernier en date sera présenté à l’occasion de Smart Days. Il s’agit d’Open’Connect Lab, qui vise à étendre encore un peu plus la communauté de l’innovation en facilitant la mise en relation entre les grands groupes, d’une part, et les ETI et PME innovantes, d’autre part. Concrètement, il donnera la possibilité aux secondes de tester leurs prototypes ou solutions au sein des premiers. Nous franchissons ainsi une nouvelle étape : jusqu’alors, nous animions l’écosystème de l’innovation en facilitant la mise en contact (à travers Happ’Ynnov ou les concours Challeng’Ynn). Avec Open’Connect Lab, nous nous impliquons plus en amont dans le processus d’innovation, au stade de l’expérimentation.

- Au final, dans quelle mesure Paris-Saclay sert-il votre propre dynamique en faveur de l’innovation ?

Paris-Saclay a vocation à être un cluster de classe mondiale, en facilitant les interactions entre les structures de recherche publiques et privées, les établissements d’enseignement supérieur et les entreprises du territoire. Que ce soit au travers des Smart Days ou d’Open’Ynnov, notre CCI Versailles-Yvelines s’inscrit pleinement dans ce projet en prenant sa part dans l’animation de l’innovation. J’ajoute le rôle essentiel joué par les réseaux Plato, organisés à l’origine par notre CCI et désormais aussi par nos amis de la CCI de l’Essonne. Des réseaux sont actuellement en cours qui contribuent à leur façon à cette indispensable acculturation aux enjeux de l’innovation ouverte et collaborative. C’est dire si les entreprises qui aspirent à investir dans le cluster de Paris-Saclay ont tout à gagner à s’intéresser aux outils que nous mettons en place, car ils peuvent les aider à s’insérer dans la dynamique d’ensemble. En nous impliquant ainsi dans celle-ci, nous ne faisons que remplir la mission d’une institution comme la nôtre : contribuer au développement économique du territoire.

Pour en savoir plus sur les Smart Days 2017, cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>