De la science encapsulée. Entretien avec Guillaume Monnain

TEDxSaclay2017GuillaumeMPaysage
Les dessins des fameuses « capsules » de TEDx Saclay, c’est lui. L’ayant croisé à l’issue de la conférence, nous avons saisi l’occasion d’en savoir plus sur la manière dont il les a conçues et sa rencontre avec l’équipe.

- Si vous deviez commencer par vous présenter ?

Je fais de la médiation scientifique à travers notamment de la facilitation graphique. J’essaie de coupler les deux car, dans la médiation scientifique, ce que j’aime, c’est transmettre, rendre accessible du contenu qui peut paraître un peu ardu de prime abord, mais que je trouve passionnant et digne d’être partagé. Concrètement, j’utilise différents médias dont le dessin et l’illustration, soit les outils du graphisme.

TEDxSaclay2017GuillaumeM2Paysage- Avez-vous une formation scientifique ?

Oui, j’ai fait un Master en Biotechnologie, complété par un 3ème cycle généraliste en Ecole de Commerce, puis j’ai travaillé plusieurs années dans l’industrie. Une expérience dont je garde un très bon souvenir car elle m’a permis de découvrir plein de choses comme, par exemple, la fabrication d’un médicament et, de manière plus générale, comment on développe un produit, de sa conception à son industrialisation. Au bout de treize ans, j’ai cependant éprouvé l’envie de me rapprocher des sciences, de toutes les sciences, pour assouvir ma curiosité, comprendre le monde et découvrir tous les domaines liés à l’innovation. J’ai donc fini par franchir le pas en devenant vulgarisateur scientifique et j’ai pour cela créé ma propre société, Akenium.

- Comment s’est faite la rencontre avec TEDx Saclay ?

Je connaissais depuis longtemps le principe des conférences TED. L’an passé, j’ai appris qu’il y avait un TEDx, qui se déroulait pas très loin de chez moi. Je m’y suis donc rendu. Je n’ai pu m’empêcher de m’essayer à faire des dessins en direct, en écoutant les talks. Quelques temps plus tard, j’ai recontacté Assya et Christian Van Gysel, pour leur montrer le résultat et voir si nous pouvions travailler ensemble. Dès l’instant où nous nous sommes revus, j’ai été embarqué dans l’histoire du TEDx Saclay. Cela s’est fait aussi simplement que cela.

TEDxSaclay2017GuillaumeMPortrait- Pour réaliser ce qui va, donc, devenir les fameuses « capsules »… C’est quelque chose que vous aviez déjà expérimentée ?

Non, pas du tout. Je n’avais pas d’idées préconçues, le concept a émergé en marchant. La seule chose que je savais c’est qu’il fallait imaginer quelque chose qui maintienne le lien avec le public du TEDx Saclay durant les dix mois qui séparaient le lancement de la préparation (au mois de février) et la tenue de l’événement, en novembre, tout en donnant envie à d’autres d’y venir [ci-contre, Assya Van Gysel, par Guillaume Monnain].
Avec d’autres membres de l’équipe, nous nous sommes donc livrés à des séances de brainstorming. Parmi les personnes qui y participaient, il y avait Naomi Roth, du Pole communication / éditorial, par ailleurs journaliste. Elle s’était proposée d’interviewer des gens pour savoir ce que, pour eux, « Innover au service du vivant » pouvait bien vouloir dire. Elle a commencé par enregistrer des réponses à l’occasion d’événements auxquels elle assistait. S’est ensuite posée la question de savoir comment rendre « vivant » l’enregistrement audio. C’est ainsi qu’est venue l’idée de l’illustrer au moyen d’un dessin. J’en ai donc réalisé un pour la première interview. Très vite s’est imposée l’idée de l’animer. Je m’intéresse beaucoup au monde de l’animation et je voulais tenter la réalisation de vidéos. Le résultat, ce sont ces capsules de 2 mn que vous pouvez visionner sur le site de TEDx Saclay.

- En quoi incarnent-elles l’esprit TEDx Saclay ?

Par la manière même dont elles ont été imaginées : ces capsules, c’est le fruit de rencontres avec Assya, Christian, Naomi et de bien d’autres, dont toutes ces personnes qui se prêtent à l’exercice de l’interview. A cet égard, TEDx Saclay, de par son organisation même, me fait penser au modèle de l’entreprise libérée dont il a été question dans l’un des talks de ce soir. Chacun dispose d’une vraie liberté de tenter des choses et d’aller au bout de ses envies. Il n’en est pas allé autrement avec les capsules, que j’ai pu expérimenter et affiner, la dernière en date ayant été consacrée à… Assya !

- Il n’y a plus qu’à vous souhaiter de voir les capsules adoptées par l’ensemble des TEDx….

(Rire) Ou par toutes les structures qui seraient intéressées ! On verra bien !

- Un mot sur l’édition qui vient de se dérouler ?

J’ai trouvé les intervenants exceptionnels…

- Un jugement on ne peut plus partial – vous êtes membre de l’équipe !

(Rire) Bon d’accord, comme tout le monde, j’ai eu mes coups de cœur. Je me garderai de vous dire lesquels ! Quoiqu’il en soit, aucun des intervenants n’a démérité. Rappelons que tous ne sont pas scientifiques de formation. Ce n’était pas évident d’intervenir devant un parterre dont on se doute qu’il comptait de nombreux chercheurs sinon ingénieurs – nous étions à CentraleSupélec ! Et tous sont loin d’avoir l’expérience de l’intervention devant un public. Or, c’est important que quiconque ait sa place car c’est l’esprit des conférences TEDx que d’accueillir des profils très divers, scientifiques ou non scientifiques, l’important étant qu’ils aient cette envie de partager une idée susceptible de transformer le monde sinon les gens. Et de ce point de vue, j’insiste, tous ont été exceptionnels ! Je souhaite aussi insister sur la formidable dimension humaine de l’aventure TEDx Saclay. L’équipe est incroyable ! Pour résumer, je dirais que c’est la rencontre de belles personnes qui mettent leurs talents et leur énergie positive au service d’un projet stimulant et inspirant !

Pour en savoir plus sur…

… les capsules TEDx Saclay, cliquer ici.

… Akenium, cliquer ici.

A lire aussi les entretiens avec Sylvain Gasdon, Claudia Marcelloni, Sylvie Mombo et Christian Van Gysel (pour accéder aux liens, se reporter au compte rendu que nous avons fait de la soirée – cliquer ici).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>