Qui finance la transition bioéconomique ? Avec quelles boussoles ?

La bioéconomie se déploie actuellement, ouvrant de nouveaux marchés pour valoriser les biomasses et irrigant tous les secteurs de la chimie, la construction, l’automobile ou l’énergie… avec de nouvelles solutions en termes de matériaux, de process ou de solutions énergétiques. Elle nous affranchit du pétrole et reconfigure nos rapports avec les territoires.

Mobilisés surtout par le climat, les financeurs perçoivent peu ou prou cette transition bioéconomique. Multiforme, celle-ci se traduit tantôt par de nouveaux marchés, tantôt par des nouveaux modes de production (biosourcés) ou bien encore par une « finance verte » basée sur la viabilité des projets industriels. Mais, face aux multiples signaux (avantages/risques), comment font-ils leurs choix ? Quels sont leurs boussoles et critères d’évaluation ? Comment évoluent leurs priorités ? Comment jugent-ils l’aptitude de cette transition à affronter ensemble les défis climatiques, écologiques et sociaux sur fond de modèles économiques pérennes ?

De 14h à 19h, à AgroParisTech, 19 avenue du Maine, Paris 15e.

PROGRAMME

14h – 16h – Pratiques de financement de la bioéconomie : quels atouts et risques ?

Comment sont faits les choix d’investissements vers la bioéconomie? Quels sont les critères de valeur utilisés et leur évolution ? Quels sont les secteurs les plus porteurs : matériaux biosourcés, chimie, énergie, cosmétique, construction… ?

Avec : Hervé GUEZ, Directeur de la recherche chez Mirova (filiale Natixis) ; Anne-Catherine HUSSON, directrice de Novethic ; Denis LUCQUIN, Sofinnova Partners ; Olivier GUIZE, président d’AgroInvest ; Jean-Christophe GUIMARD, président de Pearl Infrastructure capital ; Hélène LE TENO, directrice Groupe SOS transition écologique, et Olivier DAUGER, référent climat énergie FNSEA.

PAUSE

16h30 – 18h Orientation des flux financiers : nouveaux repères, nouvelles boussoles

Quels sont les signaux, leviers, instruments ou solutions pour orienter les flux financiers vers des projets viables ? Quels sont les mécanismes aptes à intégrer le long terme et la résilience des milieux de vie ?

 Avec : Amélie de MONTCHALIN, députée LREM, membre de la Commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire ; Romain FERRARI, Directeur général de Serge Ferrari, créateur de la Fondation 2019 ; Geneviève FERONE, fondatrice de Casabee, associée Prophil, et Jérémy DECERLE, président des Jeunes Agriculteurs (sous réserve).

18h – BUFFET – Networking

Pour vous inscrire : inscription@bioresp.eu ou sur le site bioresp.eu : http://bioresp.eu/index.php/forum-bioresp/programme-bioresp-7/inscription-forum-bioresp-2

Mots clés :

Les commentaires sont fermés.