Implications pour la recherche du plan climat. Focus sur le stockage massif de l’énergie

L’objet de ce colloque de l’Alliance Nationale de Coordination de la Recherche pour l’Energie (ANCRE) est de permettre à des acteurs institutionnels et académiques, industriels et politiques, de réfléchir ensemble à tous les enjeux liés à l’atteinte de la neutralité carbone à l’horizon 2050, tant du point de vue des perspectives de marchés industriels au niveau mondial et des opportunités pour les acteurs nationaux, que des besoins associés en recherche, développement, démonstration, innovation et formation.

Plus particulièrement les opportunités liées aux besoins de stockage massif de l’énergie, que ce soit en soutien à l’introduction des énergies renouvelables dans les réseaux électriques ou pour les besoins de mobilité propre sera également débattu, tant du point de vue des technologies potentiellement et économiquement mobilisables à plus ou moins long terme, que des nécessaires articulations des transitions énergétiques et numériques et des besoins multidisciplinaires de recherches associées.

Les débats se feront sous la forme de 2 tables rondes animées par un journaliste.

Avec : Christophe Gégout, Président de l’Ancre et Administrateur général adjoint du CEA, Didier Houssin, Président d’IFPEN ; Marie-Noëlle Séméria, Directrice R&D de Total ; Thierry Lepercq, Directeur général adjoint d’Engie ; Anne Peyroche, Présidente du CNRS ; Pierre Toulhouat, Directeur général délégué du BRGM; Nicolas Bardi, Président de Sylfen…

A 14h30, à la Maison de la chimie, 28, rue Saint-Dominique, Paris 7ème.

Mots clés :

Les commentaires sont fermés.